Les métiers qui recrutent en 2018: votre emploi, votre avenir !

Les métiers qui recrutent en 2018: votre emploi, votre avenir !
4.6 (91.43%) 7 votes

Quel métier recrute ? Quand on cherche du travail, c’est la question principale à se poser. Et il faut le faire en amont, pour anticiper. Travailler dans l’informatique et dans le tourisme de luxe sont de véritables débouchés professionnels, mais il y en a d’autres pour trouver sa voie. A suivre : la liste des métiers d’avenir les plus recherchés.

Quels secteurs vont recruter ?


Démarrer dans la vie active quand on est un jeune diplômé (ou non), où être au chômage depuis longtemps, cela n’a rien d’évident. Un emploi très et trop demandé , cela signifie beaucoup de concurrence. Pourquoi ne pas viser les secteurs où il y a de la place ?

Pour mettre toutes les chances de son côté pour décrocher un job il est bon de regarder vers les métiers de demain. Et les métiers qui vont recruter en 2018 ne sont pas forcément ceux auxquels on pense, il va y avoir des surprises…

Les métiers pénibles ou dévalorisés

Il y a des annonces où les candidats ne se bousculent pas, et c’est bien dommage qu’elles ne trouvent pas preneurs, car il y a beaucoup plus de chance de se faire embaucher. Souvent, c’est parce que ce sont des métiers qui n’ont pas « bonne presse » où qui sont assez difficiles au quotidien.

La crise ne touche donc pas tous les secteurs, seulement il faut accepter de faire quelque chose d’autre. Quand on a vraiment besoin de travailler, c’est une solution. Et puis qui sait, vous pourriez vous prendre au jeu.

Les pompes funèbres

C’est certain : il s’agit d’un job atypique, ce n’est pas le boulot de M. Tout le Monde. Et pourtant, les entreprises du secteur des pompes funèbres ne connaissent pas la crise, et elles embauchent toute l’année.

En plus, ce sont des entreprises où on progresse vite dans l’organigramme et où les postes ne demandent parfois aucune autre compétence qu’un permis de conduire et une bonne tenue.


AUTRE METIER AUQUEL ON NE PENSE PAS TOUJOURS : travailler dans un zoo.


Les métiers du BTP

travailler-dans-le-ba%cc%82timentIls exigent souvent de travailler dehors, par n’importe quel temps. Il faut donc supporter la pluie, le soleil, ou les basses températures. Beaucoup de candidats jettent l’éponge dès les premiers jours, préférant la galère à ces conditions de travail. C’est dommage, car les salaires sont bons, et cela doit être une motivation.

Les métiers qui demandent une certaine technique sont particulièrement recherchés, et au moment de choisir sa formation, il faut y penser. Autre solution pour les jeunes : l’alternance, qui permet de se former tout en commençant à gagner sa vie.


A LIRE AUSSI : trouver un emploi rapidement sans diplôme.


Le secteur du bien être et santé

Il n’y a pas qu’infirmière ou médecin. De nouveaux métiers émergent et deviennent un travail à plein temps, dans les grandes villes mais aussi dans les villes moyennes. Reste à trouver la bonne formation car nouveauté oblige, les diplômes reconnus sont rares. A éviter les brasseurs de vents et les coûts exorbitants.

Si vous cherchez un complément de revenu, lire notre étude : complément de salaire à domicile.

On pense à ces métiers là : masseur en tout genre, coach sportif pour riches clients, acupuncteur, art thérapeute, guide pour le développement personnel, prof de pilate, hydrothérapeute…


POUR SE DETENDRE : la prière pour gagner au loto.


Droit et secteur juridique

travailler-dans-le-droitLa justice recrute, et pas que des avocats. Les métiers du droit sont variés, et nombreux, et pourtant le recrutement juridique ne fait pas le plein. Il faut dire que nous vivons dans un monde où le droit est maintenant omniprésent. Les annonces d’offres foisonnent, même si il y a toujours beaucoup de postes pour les stagiaires.

Les spécialités qui recrutent des juristes : droit des affaires, social, commercial, des sociétés, de la propriété intellectuel, public, immobilier, international, fiscal, boursier, des assurances, des fusions et des acquisitions.

POUR ALLER PLUS LOIN : combien gagne un avocat ?

L’avenir du secteur

Les étudiants sont de plus en plus nombreux à faire des études de droit et à se spécialiser dans un domaine. La raison : un marché de l’emploi en pleine expansion et des salaires d’un bon niveau.

Les secteurs d’avenir : le droit fiscal, le droit social, le droit de la concurrence, le droit européen, le droit international, juriste d’entreprise.

Le paramédical : prendre soin de son prochain

Les besoins sont importants car la population vieillit, et cela va aller en s’accentuant. Bien formé, on reste peu de temps sans travail. Les hôpitaux, les maisons de retraite, les EPHAD, les associations cherchent des bras et des compétences en permanence, à commencer pour palier les départs à la retraite, nombreux dans le secteur.

Si vous faites partie de cette grande communauté, il y aura forcément un poste pour vous quelque part, même si pour cela il faudra peut-être accepter de travailler un temps en intérim et être mobile.


SUR LE MEME SUJET : combien gagne une ATSEM ?


Les métiers du paramédical : comment y arriver

Ils ne demandent pas tous d’avoir un diplôme, même si souvent, ce sont quand même des professions réglementées pour lesquels il faut passer un concours. BTS, BAS, CAP,DUT, PACES : il y en a pour tout le monde, en soin, en rééducation, en appareillage, en radiologie, en analyse.

Lecture conseillée : métier bien payé sans diplôme.

Ainsi, les concours d’ambulanciers et d’aides-soignants sont accessibles sans le bac, même s’il faut avoir son diplôme d’été pour pouvoir exercer. Attention tout de même : l’accès aux formations est quand même très sélectif, d’où la nécessité de présenter plusieurs concours, et ce ne sont pas des métiers de tout repos !

Les métiers du tourisme

travailler-dans-le-tourismeInternet à considérablement bouleversé le secteur qui a du s’adapter pour ne pas couler. Il y a toujours des débouchés professionnels importants, les touristes sont toujours aussi nombreux, mais il ne faut pas se tromper de cible (les agences de voyages ne font plus recette).

Vous voulez être sur de trouver du travail ? Alors c’est vers l’hôtellerie et la restauration qu’il faut vous diriger. Un cuisinier ou un serveur trouvera toujours du boulot, dans le monde entier d’ailleurs. C’est l’occasion de voyager tout en gagnant bien sa vie.


POUR LES JEUNES QUI VEULENT GAGNER UN PEU D’ARGENT. A lire aussi : trouver un job le week end.


La communication et le marketing digital

Il fallait y penser. On pensait le secteur de la communication bouché : et bien non, il y a encore des métiers qui recrutent, même si c’est un secteur qui change à la vitesse de la lumière. On ne surprendra personne : c’est sur Internet que tout se passe maintenant, et les créatifs (on line) sont toujours autant recherchés.

Les métiers qui embauchent :

  • Chargé de communication Internet
  • Responsable éditorial web
  • Journaliste
  • Community manager : c’est l’animateur de réseaux sociaux
  • Consultant en e-réputation
  • Digital planner
  • Directeur artistique web
  • Webdesigner
  • Créateur de jeux vidéos.

CONSEIL DE LECTURE : gagner de l’argent en regardant des vidéos.


10 jobs anti-crise que vous ne connaissez peut être pas !


Répétez après moi : la crise, elle ne passera pas par moi ! 10 fois, 20 fois s’il le faut, jusqu’à vous en persuader. Car ce n’est pas en se lamentant qu’on fera avancer les choses. Du travail en France il y en a, à condition d’être là où il faut, et au bon moment. Ce n’est pas de l’optimisme démesuré, mais du pragmatisme.

anti-crise

Avec le bon job, celui que les entreprises recherchent, on peut s’en sortir, à condition d’avoir acquis les compétences, même si les autodidactes sont loin d’en être exclus :

  1. Directeur multicanal : parce que le marketing n’est plus sectorisé.
  2. Community Manager : parce qu’une entreprise ne peut plus se développer sans les réseaux sociaux.
  3. Consultant nouvelles technologies : net, applis…
  4. Expert en web marketing : parce que l’avenir, c’est de vendre en ligne.
  5. Remplisseur : c’est celui qui comme son nom l’indique, doit « remplir » ; les hôtels, les avions…
  6. Expert en sécurité informatique : les hackers sot partout.
  7. Chef de projet informatique : création de logiciels…
  8. Responsable logistique en e-commerce.
  9. Responsable de magasin.
  10. Collecteur d’argent pour une association.

D’AUTRES METIERS MECONNUS QUI PAYENT BIEN :

S’expatrier pour travailler


Parfois, il est bon d’aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte. A notre époque, il faut être mobile, en France, mai aussi dans le monde. Les pays qui ont le vent en poupe chez les jeunes :  Australie, Canada et la Suisse (pour les salaires).

Rechercher un métier en Australie

Le pays sélectionne les étrangers qui vont pouvoir s’installer sur son territoire. Ainsi, si votre ambition est de travailler dans un fast-food, laissez tomber, vous n’aurez jamais les bonnes faveurs de l’immigration.

L’Australie recherche de la main d’oeuvre qualifiée, qui apporte une valeur ajoutée et qui a du mal à se trouver sur place. S’il y a de la demande pour vos compétences, on vous accueillera les bras ouverts. Dans le cas contraire, pas la peine de faire votre valise pour l’Australie.

Les qualifications recherchées

Faire partie de cette liste, c’est avoir plus de chance d’obtenir son Working Holiday Visa australien, puis de demander celui de résident permanent. Les professions principalement demandées concernent les secteurs suivants :

  • Le médical : chirurgiens, cardiologues, pédiatres, dermatologues, médecins, gynécologues, sage-femmes, psychiatres, radiologues…
  • L’agriculture : on recherche des consultants, pas des agriculteurs.
  • Le BTP : toutes les professions qualifiées comme électricien, plombier, mécanicien, soudeur, vitrier…
  • Le droit : avocats, comptables…
  • L’enseignement : éducateurs, profs…
  • L’hôtellerie : cuisinier
  • L’industrie : ingénieur
  • Les nouvelles technologies : programmeur, développeur…

POUR METTRE TOUTES LES CHANCES DE SON CÔTE : comment attirer la chance ?


Pour se faire accepter sur place, il faudra commencer par trouver du travail, car votre employeur vous sera d’une grande utilité pour les démarches administratives liées à l’immigration.


POUR TROUVER DU TRAVAILLE AILLEURS, lire aussi : travailler au Qatar.


La Suisse

trouver-du-travail-en-suisseC’est un petit pays par la taille, mais avec de grosses ambitions. Pour le faire tourner, il faut de la main d’oeuvre étrangère, et elle arrive à l’attirer en proposant les meilleurs salaires européens. Malgré cela, les entreprise suisses ont du mal à recruter, qu’on se le dise !

Mais comme partout, il y a des secteurs qui embauchent plus que d’autres. En Suisse actuellement, ceux qui trouvent le plus facilement du travail sont ceux qui sont dans l’informatique, qui fabriquent des machines, des montres et des produits électroniques, qui sont dans l’immobilier, dans la construction, la santé et la restauration.


Vous travaillez en suisse ? Bravo. en principe, vous n’aurez plus de gros problème d’argent.


Les frontaliers ont-ils toujours la côte ?

On en recrute beaucoup, à Genève et ailleurs. Sauf que la donne n’est pas la même dans tous les secteurs d’activité. On retrouve le plus de frontaliers aux sièges sociaux des grands groupes, dans l’hôtellerie, dans les activités de service, dans l’architecture.

La Suisse recrute aussi des ingénieurs et des professeurs. Si vous cherchez un petit boulot pour ado et que vous êtes frontalier, ce n’est pas vraiment vers la Suisse qu’il faudra vous tourner.

Si vous êtes français, ayez bien conscience que vous êtes moins cher à compétence égale qu’un suisse. Pour les entreprises, c’est un gros argument d’embauche.

Au Canada

travailler-au-canadaCe n’est pas toujours été le cas, mais aujourd’hui, des milliers de postes non pourvus attentent preneurs. Car la croissance, dans le pays, est vraiment de retour et l’économie va bien. A l’opposé, il y a de moins en moins de travailleurs locaux. La pénurie de mais d’oeuvre guette le pays.

Sur place, on recherche surtout des bras qualifiés : des électriciens, des mécanos et des soudeurs. Si vous avez une spécialité, vous maximisez vos chances d’être embauché, notamment dans la construction.

S’installer au Canada, dans la province du Saskatchewan

Il y a du travail à la pelle, la région étant pleine de pétrole et de céréales. Nous sommes ici très proche du Montana, donc le climat est rude, raison pour laquelle on ne se bouscule pas au portillon.

Mais pour les francophones, c’est l’occasion d’immigrer au Canada avec un emploi à la clé. C’est ici qu’on trouve actuellement les meilleures opportunités, notamment dans le bâtiment. Reste qu’il vaut mieux parler anglais avant de faire le voyage : vous aurez besoin dans votre vie professionnelle de tous les jours.

Si vous voulez bosser, il va falloir foncer, quitte à changer de secteur pour aller vers celui qui embauche. Bon courage et bonne chance à tous.

3 Comments

  1. Omar
  2. Omar
  3. webmaster

Discussion