Crédit auto pour les personnes en difficulté (RSA, chômeurs), fichées Banque de France (interdit bancaire FICP) ou sans CDI (CDD, intérimaire, apprenti)…

Etre au chômage, c’est être en difficulté. Même chose pour un petit salaire, pour quelqu’un de fiché à la Banque de France ou qui touche le revenu de solidarité. Faire un crédit auto en étant au RSA ce n’est pas la façon la plus facile de l’obtenir. Les apprentis et les intérimaires sont également dans la ligne de mire des banques car ils présentent trop peu de garanties quand aux possibilités de remboursement. Heureusement, il n’y a pas que les banques dans la vie, et le crédit voiture pour chômeur (pour ne citer que lui) existe, en passant par d’autres biais.

Acheter une voiture sans revenus stables


Pour les faibles revenus, ceux qui sont au RSA, demandeur d’emploi, fiché, interdit bancaire il faut trouver d’autres moyens quand on ne peut se passer d’un véhicule. Avoir des difficultés financières ne doit pas être un obstacle à la possibilité d’être propriétaire d’un véhicule, même s’il s’agit d’un 2 roues, pour se rendre à son travail, en chercher un, ou éviter de le perdre.


Pour en savoir plus : lire notre article sur le prêt CAF sans intérêts et les prêts caravane de la CAF


Bien sûr, le prêt préventif n’est accordé qu’à des conditions bien précises, et la réparation de sa voiture ou l’achat d’un véhicule d’occasion entre dans son champ d’action, à condition d’être allocataire et d’avoir peu de ressources (le quotient familial est appliqué). Mais une fois son véhicule en poche, saviez vous qu’il était possible de gagner de l’argent avec sa voiture ?

Combien peut-on espérer avoir d’argent ?

La somme va jusqu’à 1250 euros, surtout s’il s’agit de remplacer son véhicule (difficile de trouver une voiture qui roule avec moins d’argent). La bonne nouvelle, pour les tout petits budgets, c’est que dans cette limite, la CAF peut prendre en charge la totalité de l’achat ou de la réparation.

Maintenant, même si on entre dans les conditions fixées par la CAF pour le toucher, il faut prouver que l’on a bien besoin d’une voiture. L’emploi reste la justification principale. Pour justifier ce besoin, il va falloir fournir des justificatifs sur 2 sujets : le véhicule et son emploi, la caisse restant souveraine quand aux questions de recevabilité.

Mettre toutes les chances de son côté

Pour l’obtenir plusieurs cas de figure peuvent se présenter. Dans tous les cas, il faudra une attestation d’embauche, ou une promesse d’emploi, si la justification de besoin d’une voiture est le travail.

  • Si sa voiture est en panne : carte grise, certificat de non gage, attestation du garagiste prouvant qu’il n’est pas possible de réparer la voiture, ou de le faire à un coût trop important par rapport à la vétusté du véhicule.
  • S’il s’agit d’acheter une voiture d’occasion : le devis du vendeur de voiture, ou celui du garagiste qui fournit la transaction.

Le soutien financier de Pôle Emploi


Il peut prendre plusieurs formes. Quoi qu’il en soit, il s’agira avant tout d’un prêt Pôle Emploi pour les chômeurs qui ont besoin d’un moyen de locomotion pour travailler.

Pour les moins de 26 ans

20 ans, c’est peut-être le bel âge, mais en ce qui concerne les finances, c’est plutôt le calme plat, surtout quand on est au chômage. Cela ne veut pas dire qu’on n’a pas de besoins matériels, bien au contraire, surtout quand il s’agit de se déplacer dans la perspective d’une embauche.

Retrouver du travail c’est souvent avoir besoin de se déplacer. Etre motorisé est une priorité dans certains coins de France, car hormis dans les grandes villes, ne pas avoir de voiture, ou de permis de conduire, est un frein certain à l’emploi.

La reprise d’un travail

Pour en bénéficier, il faut soit venir d’être embauché à temps plain, ou bien en CDD (mais + de 6 mois) ou être en contrat d’apprentissage. L’aide ne pourra pas dépasser 1500 euros, mais la somme peut déjà permettre d’acheter une petite voiture d’occasion, ou de se payer en scooter, voire un vélo s’il n’est pas possible de faire autrement (ou si cela est suffisant).

Ce soutien financier exceptionnel peut être mis en place avec l’aide de son conseiller pôle emploi. Le dossier ne doit être envoyé qu’une fois complet, avec les pièces justificatives demandées.

credit voiture

L’aide financière pôle emploi peut donc concerner l’achat d’une voiture, mais pas uniquement. Dans le « package », on trouve aussi la possibilité de :

  • Payer son assurance auto,
  • Faire faire le contrôle technique de sa voiture,
  • Louer une voiture
  • Faire réparer la sienne
  • Equiper son véhicule (pneus neige par exemple)
  • Passer son permis de conduire
  • Acheter du matériel de sécurité quand on conduit une moto (casque)

Les modalités à connaître

La pièce principale à fournir au dossier reste le contrat de travail que l’on vient d’obtenir. Si des frais ont été engagés, ne pas oublier de fournir les factures.

Sans CDI ?


faire un prêt voiture

Emprunter de l’argent pour acheter une voiture avec de faibles revenus ou un contrat de travail précaire (pas de CDI), c’est possible, à condition de respecter certaines règles

A lire aussi : les crédits revolving

Le cas des CDD et des intérimaires

Les sociétés spécialisées ont bien compris que le marché du travail ne répond plus aux mêmes règles : le CDI est de moins en moins courant, et on voit fleurir une émergence de contrats précaires, de type CDD ou missions d’intérims. Il faut donc pouvoir répondre aux besoins de crédits de ces catégories de travailleurs, qui ont du pouvoir d’achat et qui peuvent donc rembourser les emprunts.

Les solutions mises en place par Cetelem

La situation professionnelle, même si elle ne fait pas l’objet d’un contrat à durée indéterminée est prise en compte par l’organisme. Cetelem a mis en place une offre qui est directement faite pour les travailleurs en CDD, et ceux qui enchaînent les missions en tant qu’intérimaires.

Ainsi, il est possible de trouver un financement qui répond à ses besoins, tout en prenant en compte les spécificités de son mode de travail. Ainsi, un intérimaire va avoir des rentrées d’argent qui sont disparates, et il va donc falloir que les remboursements ou de tout autre crédit à la consommation suivent ce rythme.

C’est pourquoi le remboursement est assez souple, et que les mensualités sont modulables. On peut donc être intérimaire et vouloir acheter une voiture, même s’il faut pour cela emprunter plusieurs milliers d’euros. Même chose pour les personnes en CDD.

L’offre de la Banque Postale

La Banque Postale a une solution à proposer aux intérimaires, dans une limite de 10 000 euros. C’est un prêt à la consommation flexible à la gestion la moins compliquée possible. Mais tous les intérimaires ne peuvent pas en bénéficier, puisqu’il faut avoir travaillé comme tel au moins 700h sur les 12 mois écoulés. De plus, il faut être intérimaire au moment de le demander.

La solution de la Banque Postale pour les apprentis

Faire une formation professionnelle, en tant qu’apprentie, ça coûte, que l’on soit en CAP ou en Bac Pro. Et comme tout le monde n’a pas ses parents derrière, il est parfois nécessaire de faire un prêt pur financer ses études. Le problème reste que l’apprentissage, même s’il peut rapporter un peu chaque mois, ne permet pas toujours d’emprunter, en vu de ce qu’attendent les banques comme garanties.

La Banque Postale a mise en place une formule pour les apprentis de 18 à 24 ans, allant jusqu’à 15 000 euros, avec un différé de remboursement possible. Toutefois, le temps maximal pour le rembourser  est fixé à 84 mois, report compris.

Le cas particulier des personnes fichées Banque de France


Le prêt voiture pour interdit bancaire est pratiquement impossible, que l’on est un dossier de surendettement en cours ou non. Il est seulement possible, à des conditions draconiennes, d’obtenir un prêt auto quand on est FICP, et encore. Mais acheter un véhicule d’occasion malgré un fichage Banque de France à crédit est une chimère. Mieux vaut investir ses derniers euros dans un vélo, c’est plus prudent.

Crédit auto pour les personnes en difficulté (RSA, chômeurs), fichées Banque de France (interdit bancaire FICP) ou sans CDI (CDD, intérimaire, apprenti)…
5 (100%) 2 vote[s]

One Response

  1. Monique

Discussion