3 Bons Alimentaires Gratuits: CAF, Mairies & CCAS

3 Bons Alimentaires Gratuits: CAF, Mairies & CCAS
4.4 (88%) 5 votes

Imaginez un instant que vous puissiez obtenir des tickets restaurants gratuits. Ce sont les bénéficiaires du RSA où les chômeurs qui sont concernés. Si vous êtes dans cette situation, n’ayez pas honte. Nous pourrions tous passer par là un jour. Comment faire ? Rapprochez-vous de votre mairie, de la CAF, de certaines associations ou de votre CCAS. Je vais vous expliquer comment.

Les bons alimentaires des Mairies: des montants qui varient

Il y a des municipalités qui sont généreuses mais vous savez ce qui m’énerve ? Selon là où on habite nous ne sommes pas tous égaux, car à l’opposé il y a des mairies qui ne donnent rien. Hors, si vous touchez le RSA, vous avez besoin d’aide !

Maintenant écoutez-moi bien. Je vais vous donner les exemples des bons élèves. Pour savoir s’il y a un chèque alimentaire à récupérer dans votre mairie, prenez rendez-vous avec l’assistante sociale. Toutes les mairies en ont une.

Comment bénéficier de l’aide alimentaire des mairies ?

Prenez votre temps pour lire ce qui va suivre, c’est important. Votre rendez-vous avec l’assistante sociale va être déterminant.

Je m’explique : elle va analyser vos revenus et votre situation financière pour savoir si vous pouvez bénéficier (à condition que votre mairie propose tout cela) :

  • Du revenu de solidarité active (RSA),
  • Du Fonds de solidarité logement (FSL),
  • De l’Allocation spécifique à l’enfance (ASE),
  • Du Chèque d’accompagnement personnalisé (CAP)

L’importance des justificatifs

Pour mettre toutes les chances de votre côté lors de cet entretien, n’oubliez surtout pas d’apporter avec vous tous vos justificatifs de revenus et de dépenses (si vous avez des crédits en cours par exemple).

Les pièces qu’on peut vous demander :

  • Livret de famille si vous êtes en couple ou que vous avez des enfants.
  • Carte d’identité des 2 membres du foyer (si vous êtes seul, juste la vôtre).
  • Un justificatif de domicile : quittance de loyer ou facture EDF.
  • Votre carte d’inscription à Pôle Emploi avec votre dernière notification de droits.
  • Vos 3 derniers avis de paiements.
  • Dernière notification de la C.A.F.
  • Si vous touché une pension alimentaire : le justificatif du versement.
  • Vos bulletins de salaires (les 3 derniers) si vous êtes en activité.
  • Votre dernier avis de non imposition.
  • Les justificatifs de tous les autres revenus éventuels sur le dernier trimestre.

L’exemple Offremont

Comme je l’ai dis précédemment, toutes les mairies ne jouent pas le jeu. Offremont si. Si vous ne connaissez pas la ville, elle est située dans le territoire de Belfort, entre l’Alsace et le Haut Rhin.

La mairie distribue aux pauvres où à qui se trouve dans une situation délicate de façon temporaire des bons d’achats alimentaires (maximum 8 par an). Réfléchissez à ce que cela signifie pour vous : de grosses économies.

Pour quel montant ?

  • Personne seule : 40 €
  • Couple : 50 €
  • Par enfant à charge : 17 €

Oui, vous avez bien lu ! Attendez, ce n’est pas tout ! Je vous conseille de lire cet autre article : comment manger gratuitement ?

Mais le meilleur reste à venir avec l’exemple de la commune de Villerupt

Villerupt

Elle va plus loin que le RSA, puisque tous les demandeurs d’emplois sont concernés. Oui, vous avez bien lu : si vous êtes domicilié dans cette ville depuis plus d’un 1 et que vous cherchez du travail, vous pouvez demander des bons alimentaires.

Il y a quand même des conditions de ressources à respecter :

Ainsi, si vous êtes en couple avec un enfant à charge, vous ne devez pas gagner à 2 + de 1300 euros par mois. Entre nous, c’est un peu normal de fixer des limites, le budget des mairies n’est pas extensible.

Vous connaissiez déjà l’aide des mairies ? Attendez, ce n’est pas tout : j’ai gardé le meilleur pour la suite : les bons alimentaires du CCAS. Là, où que vous habitiez, vous êtes tous égaux (plus de la moitié des CCAS en distribuent).

Les bons alimentaires du CCAS

L’aide alimentaire du CCAS se manifeste sous plusieurs formes. Voici comment :

Une aide pour payer la cantine

Pour votre famille ça peut représenter une grande bouffée d’oxygène. Ce coup de pouce peut se manifester de 3 façons (qui peuvent même s’additionner) :

  • Un tarif adapté ou même la gratuité,
  • La prise en charge des impayés,
  • Une aide pour payer une facture en retard.

Combien coute la cantine ?

Chaque ville applique un tarif différend, et votre facture dépendra de votre quotient familial. Il y a donc plusieurs tranches. Voici un exemple :

Le bon alimentaire en lui même

Ils sont surtout distribués dans les petites communes, celles qui font – de 3000 habitants. C’est dans ces petites villes qu’il est le plus facile de nouer des partenariats avec des commerçants, pour qu’ils acceptent ces bons.

ATTENTION : vous ne pouvez pas acheter d’alcool avec. Je sais ce que vous pensez : c’est un peu une manière de réguler votre vie mais il faut faire avec.

BON À SAVOIR

Il existe aussi des chèques d’accompagnement personnalisé, qui sous un intitulé différent remplissent à peu de chose près la même fonction.

Maintenant lisez attentivement ce qui va suivre : les aides en espèces existent aussi !

Si vous dépendez d’un CCAS qui le pratique, vous pourrez acheter ce que vous voulez, et dans n’importe quel commerce. Vous recevrez directement l’argent en numéraire. Bonne nouvelle, non ?

Je ne peux que vous encourager à prendre connaissance de l’article sur les épiceries sociales et les banques alimentaires. Il vous aidera à mieux comprendre comment tout cela fonctionne.

Les bons alimentaires CAF

Il n’y a pas de bon alimentaire CAF à proprement parler. Alors je sais ce que vous allez me dire. Pourquoi parler de cela si ça n’existe pas ? Sauf que l’aide alimentaire de la CAF se matérialise sous une autre forme avec :

  1. Une aide qui vient compenser la pension alimentaire.
  2. La garantie contre les impayés.

L’allocation de soutien familial

Elle vous intérèsse forcément si vous êtes seule à élever un enfant et que vous ne touchez pas de pension alimentaire, ou alors une toute petite. De la même façon, si celle qui vous est due n’est pas versée, l’ASF vous avancera l’argent pendant que la CAF essaiera de récupérer les sommes (jusqu’à 2 ans d’impayés).

Comment la déclencher ?

1mois sans avoir toucher votre pension suffit pour déclencher la procédure de recouvrement. De la même manière, si vous touchez – de 104,75€ par mois et par enfant, la CAF vous versera un complément pour arriver à ce montant.

CE QU’IL EST IMPORTANT DE SAVOIR : plus d’ASF si vous vous re-vivez avec quelqu’un, à moins que vous ne soyez pas le parent de l’enfant dont vous avez la charge (dans ce cas là l’ASF est de 146,09 euros).

Laissez moi vous expliquer la médiation familiale, elle peut vous éviter du temps perdu (et de l’argent)

L’idée est de passer par un tiers dont c’est le métier pour trouver un arrangement après la séparation, notamment sur le paiement des prestations familiales. Pouvoir re-parler à votre ex sans vous disputer peut faire avancer les choses.

La garantie contre les impayés

Si vous êtes une famille mono-parentale, lisez attentivement ce qui suis. Pour les autres, vous pouvez quand même restez avec nous, une personne avertie en vaut deux !

Cette garantie vient en complément de l’ASF. Elle vise à mieux vous protéger si vous êtes la victime d’un impayé de pension alimentaire. Concrètement, les sommes que vous doivent l’autre parent vont vous être avancées. LA CAF, de son côté, va tout mettre en oeuvre pour récupérer l’argent.

Nous venons de voir le triptyque principal, CAF, CCAS et Mairies. Vous en voulez encore ? Alors je crois que vous êtes mûrs pour ce qui suit…

Les autres aides pour manger (Mission Locale, Associations)

Oui, vous avez bien entendu : d’autres solutions existent qui viennent compléter les dispositifs d’aides sociales classiques.

Est-ce une bonne idée de se rapprocher d’une mission locale ?

La première raison de vous adresser à la mission locale la plus proche de chez vous, c’est de rencontrer un conseiller qui va vous accompagner dans vos démarches.

Ne croyez pas que rester seul face à l’adversité est une bonne chose : à plusieurs vous serez plus fort ! Mais tout va dépendre de votre âge, car la mission locale s’adresse aux – de 26 ans.

Les aides :

  1. Tickets restaurants
  2. Contrat CIVIS

Comment avoir des tickets restaurants ?

Je vais vous expliquer. C’est le conseil général (le département) qui les distribuent, si vous êtes majeur et que vous avez 25 ans tout au plus. L’idée n’est pas de vous payer des bons restos aux frais de la princesse, mais de vous permettre de vous réinsérer, et cela passe par le fait de manger correctement à midi.

Voyons ça d’un peu plus près :

Si vous devenez bénéficiaire de cette aide de la mission locale, vous allez pouvoir recevoir en tickets restaurants 1500 euros par an. Vous pouvez les utiliser partout où il y a la petite affiche « ici nous acceptons les tickets restaurants ».

Le contrat CIVIS

Là encore, c’est un dispositif vous permettant de vous réinsérer si vous avez entre 18 et 26 ans. La finalité du processus est de mettre en place des actions pour aboutir à un emploi durable.

Si vous le signez, préparez-vous à rencontrer régulièrement votre conseiller à la mission locale pour faire le point sur l’avancée de votre projet. Ici il ne s’agit pas d’une aide pour manger mais d’une aide financière pouvant représenter 900 euros par an pour payer vos frais de déplacement par exemple.

POUR RÉSUMER

Vous rapprocher de la mission locale peut vous permettre de bien manger à midi et de vous déplacer. C’est déjà un bon début non ?

Si c’est le transport qui vous intérèsse, je donne aussi de nombreux conseils dans un autre article : Financement d’une auto sans intérêt. Prenez-en connaissance : vous y trouverez des infos qui vont vous servir.

Les colis alimentaires

Les organismes qui les distribuent sont la mairie, la CAF, le CCAS, la mission locale… C’est un moyen de vous faire aider à condition de trouver le bon circuit de distribution. L’assistante sociale est parfaite pour cela. Elle connait la notion d’urgence et a l’habitude d’y répondre de son mieux.

Que trouve-t-on dans un colis ?

Des aliments de base comme du riz, de l’huile ou des lentilles, mais aussi des produits pour vous laver ou pour votre bébé si vous en avez un. Le contenu dépend de ce que donnent les particulier mais aussi la banque alimentaire.

Quelles sont les associations qui vont pouvoir vous aider à manger ?

On pense tous aux Restos du Coeur. Mais j’en ai déjà beaucoup parlé dans cet article : qui à le droit de bénéficier des restos du coeur. C’est pourquoi je vais m’attacher aujourd’hui à la Croix Rouge et au Secours Populaire.

UN ARTICLE FAIT POUR VOUS : les micro crédits sociaux des associations.

Les actions de la Croix Rouge

Elles sont de 3 sortes :

1.Distribution alimentaire : elle répond à une urgence, par des repas chauds distribués notamment.

2.Les épiceries sociales : c’est une aide alimentaire à plus long terme. Il y en a 80 en France. Vous pouvez y faire vos courses comme dans un supermarché normal, sauf que vous ne payez que 10% du vrai prix.

3.Les chèques d’accompagnement personnalisés : ce sont des bons que vous pouvez dépenser dans les commerces qui les acceptent pour acheter de la nourriture et des produits d’hygiène. Ils ont une valeur faciale de 6 euros.

L’aide alimentaire du Secours Populaire

La meilleure façon d’en parler, c’est de regarder une petite vidéo qui vient compléter ce que je pourrai en dire :

Le Secours Populaire a notamment créé des libres services de la solidarité pour encore une fois aller faire vos courses comme une personne normale même avec un porte-monnaie anormalement mince.

Nous venons de vois tout un tas de bonnes choses et de bonnes initiatives. Mais je n’ai pas fini. Je veux maintenant vous mettre en garde contre les fausses rumeurs et les arnaques. Si vous êtes dans la galère, vous êtes fragile et influençable, voilà pourquoi.

Attention aux fausses rumeurs

L’exemple le plus parlant est celui de Leclerc, et de cette rumeur qui s’est répandu comme quoi l’enseigne offrirait des bons alimentaires de 150 € aux migrants.

Ecoutez ce reportage de France Info sorti à l’époque de la rumeur : sidérant !

Tout a bien sur été démenti mais le mal était fait par un faux article qui a été repris et relayé. Les infos sur la toile circulant à la vitesse de la lumière…

Faire des faux bons: ça peut vous couter très cher

Je voudrai maintenant attirer votre attention sur la production de faux bons alimentaires. Même si vous êtes dans la galère, ne vous lancez surtout pas là dedans.

Il y a l’exemple de cette famille dans le 85 qui avait monté une escroquerie vis à vis de l’UDAF : 800 euros de faux bons scannés. Bien sur ils se sont fait avoir et ont pris 1 an de prison avec sursis.

Il y a d’autres façons de vous procurer des bons alimentaires gratuits, non ?

Voilà ! Si vous avez lu attentivement ce qui a précédé, vous savez maintenant les portes que vous avez à pousser. En fait tout se résume en une seule chose : persévérez et faites jouer vos droits. À vous de passer de la théorie à la pratique.

Et ça ne suffisait pas, j’ai écris un petit guide pour manger gratuitement : le guide freegan !

Discussion