7 Aides Pôle Emploi: Achat d’une Voiture, Permis, Transport, Déménagement, Création d’Entreprise (ARCE, ACCRE, NACRE)…

7 Aides Pôle Emploi: Achat d’une Voiture, Permis, Transport, Déménagement, Création d’Entreprise (ARCE, ACCRE, NACRE)…
3.7 (73.33%) 9 votes

Elles existent, encore faut-il les connaître pour pouvoir les demander en temps utiles. Il peut s’agir de l’aide de Pôle Emploi pour l’achat d’une voiture (ce qui peut éviter de faire un crédit pour acheter une voiture en étant sans emploi), d’un besoin d’argent pour créer son entreprise, ou de tout autre coup de main pour déménager, pour se rendre à son nouveau travail, ou pour passer son permis de conduire.

L’achat d’une voiture


L’aide exceptionnelle de soutien financier permet de faire financer l’achat de son véhicule quand on est chômeur ou une femme seule sans emploi. Trouver une réponse  sans avoir à emprunter est une véritable lueur d’espoir au bout du tunnel.

Attention : elle n’est réservée qu’aux jeunes de – de 26 ans (âge requis au jour de la demande), pour leur permettre d’accéder plus facilement à leur premier emploi. Ainsi, une voiture peut être importante et nécessaire pour aller travailler, et quand on est jeune, on n’a as forcément le budget adéquate. 

Comment l’obtenir ?

En expliquant sa situation financière à son conseiller pôle emploi, et les besoins en adéquation avec sa recherche d’emploi ou le début d’une nouvelle activité, comme l’achat d’une voiture d’occasion par exemple, si l’entreprise est située en pleine campagne. Les frais engagés pour se véhiculer peuvent ainsi être pris en charge par l’assurance chômage. Il y a un formulaire à remplir.

Le nouveau contrat doit être situé en France, ou dans les DOM. Trouver du travail à l’étranger n’y ouvre pas le droit. Une nouvelle embauche peut entraîner des complications quand à ses moyens pour se déplacer, arriver à l’heure le matin, rejoindre le lieu de production, ou la nécessité d’aller visiter des clients au quotidien.

Le nouvel emploi trouvé ne doit pas forcément être un CDI, ces contrats à durée indéterminée étant de plus en plus difficiles à trouver sur le marché du travail. Pour bénéficier de l’aide à l’achat d’un véhicule, un CDD est aussi valable, à partir du moment où il est signé pour 6 mois et plus, bien qu’il soit possible parfois d’obtenir une dérogation pour les contrats de + de 3 mois. Les contrats d’apprentissage fonctionnent aussi.

Combien peut-on espérer toucher ?

Le soutien financier exceptionnel de pôle emploi pour tout ce qui touche à un véhicule est de 800 euros, ce qui permet d’acheter une petite voiture d’occasion si besoin, ou un 2 roues en bon état de marche (scooter, moto, mobylette, vélo). Il sera versé intégralement en une seule fois, à partir du moment ou le dossier est complet (pour cela, aide de son conseiller Pôle Emploi) et a été transmis avec toutes les pièces justificatives nécessaires.

Attention : à partir du moment où on vient de retrouver du boulot, on a 1 mois pour déposer une demande, qu’il s’agisse de l’achat d’une voiture d’occasion, d’un besoin de louer un véhicule pour quelques jours, de payer son assurance auto, pour passer un contrôle technique quand sa voiture n’est plus en règles, de faire réparer sa voiture si elle est en panne, de l’équiper en pneus neiges, ou de s’inscrire au permis de conduire si celui-ci est nécessaire pour avoir le job. On peut aussi avoir besoin de s’équiper pour rouler à moto.

Au moment d’aller voir son conseiller Assedics avec sa demande, ne pas oublier d’apporter son nouveau contrat de travail prouvant la véracité du nouvel emploi. Si des frais ont déjà été payés, rapport à l’urgence de la situation, il faut apporter tous les justificatifs possibles : ticket de caisse, facture, devis…

Le permis de conduire payée par Pôle Emploi


Les chômeurs majeurs qui sont inscrits au pôle emploi depuis au moins un semestre peuvent faire une demande pour passer le permis de conduire gratuitement, ou pour une prise en charge d’une partie des frais engagés.

C’est aussi valable pour celui qui est en contrat de sécurisation professionnelle, le fameux CSP ou en contrat aidés. Enfin, si vous ne totalisez pas 6 mois d’inscription au chômage, mais que vous pouvez fournir à votre conseiller assedic une promesse d’embauche d’au moins 3 mois, il est possible de déroger à la règle des 6 mois d’inscription.

permis pôle emploi

Reste la question du financement. Il y a un budget qui est dédié dans chaque région pour aider les demandeurs d’emploi à passer leur permis de conduire. Il faut donc avoir un peu de chance, et arriver au bon moment, là où il reste encore de l’argent dans les caisses pour cela.

Travail et conduite

Trouver du travail est déjà assez difficile comme cela, sans se mettre des barrières supplémentaires en n’ayant pas le permis. A part les chômeurs qui habitent dans les grandes villes, et qui bénéficient d’un bon réseau de transport en commun, il est important d’avoir une voiture pour se rendre à l’usine ou dans sa nouvelle société.

De la même façon, le secteur commercial reste porteur au niveau des offres d’embauches. Mais un commercial est amené à se déplacer souvent pour rencontrer les clients. Ne pas avoir de voiture est un véritable obstacle pour se faire embaucher dans ce cas là.

Il sera facile de faire constater à son conseiller Pôle Emploi la nécessité d’apprendre à conduire, ou de repasser son permis pour celui qui a perdu tous ses points ou qui a un permis suspendu en attendant une nouvelle présentation. Avoir besoin de ne passer que le code ne donne pas droit à l’aide permis de conduire de pôle emploi.

Les conditions imposées

Malheureusement, ce ne sont pas tous les chômeurs inscrits à pôle emploi qui vont pouvoir se faire payer le permis de conduire. Des conditions sont aussi liées au revenu. Ainsi, il faut toucher le RSA, ou tout autre minimum social, voire ne pas être indemnisé par l’Assedic. Pour celui qui touche l’ARE, il ne faut pas dépasser 28,38 euros par jour.

Comment faire ?

Avec l’administration, il y a toujours des démarches à faire, mais c’est pour la bonne cause. Il suffit de se rendre à son agence pôle emploi, d’en parler à son conseiller, et avec son aval, de remplir le formulaire dédié.

Avant cela, il faut avoir pris contact avec une auto-école près de chez soi, et avoir fait faire un devis pour le coût du passage (code+conduite). Attention, avant de s’inscrire, il faut attendre la réponse de pôle emploi quant à la prise en charge du financement.

A combien se monte l’aide ?

Bizarrement, elle est plus importante que la subvention exceptionnelle pour s’acheter une voiture pour aller travailler. Son montant peut être de 1200 euros, si il reste des sous dans les caisses et si le devis l’exige. Mais ce n’est pas le demandeur d’emploi qui va la toucher, puisque celle-ci sera directement versée à l’auto-école, à condition que le chômeur se soit effectivement inscrit aux cours. 

Le souci, c’est que certaines autos écoles peuvent tiquer, car elle leur est versée en plusieurs fois, le solde notamment une fois le permis réussi.

L’aide aux transports


Rechercher du travail, au quotidien, peut occasionner des frais de transport importants, qu’il s’agisse d’abonnement pour le métro, de tickets de bus, ou de billets de train, voir de billets d’avions. Même chose quand on utilise sa voiture pour se rendre à des entretiens.

tickets gratuits

En voiture

L’ANPE, sous certaines conditions, peut participer à ce coût important dans le cadre d’une recherche d’emploi en octroyant une indemnité kilométrique aux chômeurs qui en font la demande, et sous certaines conditions.

Peuvent bénéficier de l’indemnité kilométrique les demandeurs d’emploi qui recherchent activement un job, à condition qu’ils ne touchent que le minimum social (par exemple le RSA) ou qu’ils ne soient pas indemnisés.

En train ou en avion

Des bons de transport vont permettre d’acheter son billet de train ou de faire sa réservation d’avion. L’aller retour peut être entièrement pris en charge. Par contre, c’est au demandeur d’emploi de faire lui-même sa réservation. Il faut donc s’y prendre assez à l’avance pour avoir un bon tarif.

Quels sont les déplacements pris en charge ?

Ceux qui vont obliger un demandeur d’emploi à se rendre à un entretien situé à plus de 60 kms de son lieu d’habitation. Peu importe qu’il s’agisse d’un CDI ou d’un CDD, s’il est de plus de 3 mois. Je sais, cela n’arrive pas tous les jours, mais certains postes obligent à de longs déplacements pour postuler. Même chose pour les chômeurs qui vont concourir pour entrer dans la fonction publique.

Comment déposer sa demande ?

Comme toujours, en se rendant à son pôle emploi, et en apportant les justificatifs de son entretien d’embauche (convocation) ou de son concours administratif. 

Combien va-t-on toucher ?

Si on se déplace en voiture, 20 cts par kilomètre parcouru. Attention le kilométrage réel sera calculé d’après les indications qu’il est possible de trouver sur le site de Michelin. Si on se déplace en train ou en avion, on peut espérer avoir un bon de transport allant jusqu’à 200 euros, mais une seule fois par an.

Si le montant ne dépasse pas 150 euros, elle est versée immédiatement à un guichet du trésor public, où le chômeur devra se rendre pour la toucher au plus vite, et ainsi pouvoir payer ses billets ou son essence. Si le bon de transport dépasse cette somme, c’est pôle emploi qui fera le paiement, mais cela prendra forcément un peu plus de temps. Enfin, pour ceux qui doivent payer des impôts, sachez que ce montant n’est pas soumis à la déclaration de revenus.

A lire aussi : les autres aides financières d’urgence

Pôle Emploi et le déménagement


Et si le fait d’être au chômage pouvait permettre de changer de vie ? Pour celui qui habite Paris, et qui rêve de repartir en province, c’est peut-être l’occasion de chercher du travail dans une région plus épanouissante. Et le deal vaut aussi dans l’autre sens. S’il n’y a pas de travail dans sa région pourquoi ne pas aller tenter sa chance dans la capitale ?

déménager avec pôle emploi

Etre demandeur d’emploi inscrit à l’ANPE (nouvellement pôle emploi), c’est la possibilité d’obtenir un coup de pouce pour déménager, si on a trouver un emploi loin de chez soi. Contrairement aux autres aides de l’organisme pour chômeurs, celle-ci n’est pas soumise à une condition de revenu, puisque tous les demandeurs d’emploi peuvent en bénéficier dans les mêmes conditions.

Elle est aussi valable pour les entrepreneurs qui veulent créer leur entreprise, ou bien en reprendre une, la seule exigence étant d’être salarié de la boîte.

Quelles sont les dépenses du déménagement qui vont être prises en charge ?

Plus qu’une aide au déménagement, c’est ici d’une prime à la mobilité qu’il s’agit. Ainsi, il est possible de toucher des subsides pendant 3 mois s’il s’agit de se déplacer assez loin au quotidien, qu’il s’agisse de le faire en train ou en voiture.

Pour celui qui aurait besoin de conserver son logement, mais d’en louer un autre dans la ville où il va travailler, les frais d’installation et même de double loyer peuvent également être pris en charge (même les frais d’agence).

Et bien sûr, le coût du déménagement, dans une certaine limite, si celui-ci est indispensable à la reprise d’activité.

Que faut-il faire pour en bénéficier ?

Avoir décroché un contrat en bonne et due forme, un CDI ou un contrat à durée indéterminé de plus de 6 mois. Le nouveau travail doit être à plus de soixante kilomètres de son domicile. S’il n’y a pas déménagement, mais trajets quotidiens, il faut devoir faire plus de 2 heures de transports aller retour pour en bénéficier.

Pour ceux qui remplissent ces conditions, il faut se rapprocher de son conseiller pôle emploi et déposer sa demande. Ne pas oublier les pièces justificatives pour gagner du temps et aller plus vite dans ses démarches d’obtention d’aide. Ceux-ci vont être la copie du contrat de travail ou la promesse de la nouvelle embauche, mais aussi le KBis s’il s’agit de créer une entreprise.

Au niveau des délais, l’ancien demandeur d’emploi (puisqu’il vient de retrouver du travail) à un mois maximum après son embauche pour déposer son dossier. Pour le déménagement, les délais sont un peu plus important, puisqu’ils sont portés à un mois, mais après la période d’essai, celle-ci pouvant durer 6 mois quand il s’agit d’un CDI.

A combien se monte l’aide pour la mobilité ?

Concernant les déplacements, elle va pouvoir atteindre 1000 euros, pour l’aide à la résidence, 1200 euros, et pour un déménagement 1500 euros. Elles peuvent se cumuler pour atteindre 2500 euros, et ne sont pas imposables sur le revenu.

Le versement est assujetti à la production des factures, sauf s’il s’agit des trajets en voiture. Pour un déménagement, il est possible de la toucher en amont, avec un devis, en tout cas une partie.

La création d’entreprise


Etre inscrit à Pôle Emploi permet de bénéficier de nombreuses aides quand on veut créer son entreprise. Dans une certaine mesure, celles-ci peuvent s’additionner.

L’ARCE

L’aide à la reprise ou à la création d’entreprise est versé aux demandeurs d’emplois à partir du moment où il touche l’ARE et qu’il a obtenu l’ACCRE (nous allons détaillé cette dernière après). Par contre, si on choisit d’un bénéficier, le versement de l’aide à la reprise d’un emploi s’arrêtera.

Son montant est équivalent à 45% des droits au chômage restant. Son versement est en deux fois : la moitié quand le dossier est accepté, l’autre moitié six mois après le démarrage, si l’entreprise existe toujours. Choisir de toucher l’ARCE peut permettre de financer le démarrage de sa nouvelle activité, ou de réaliser un apport en capital au lancement.

L’ACCRE

Les bénéficiaires sont les mêmes que pour l’ARCE, sauf que les demandeurs d’emplois qui ne touchent pas les assedics peuvent aussi en bénéficier, à condition qu’ils soient sur les listes des demandeurs d’emplois depuis plus de 6 mois. Même les jeunes qui ne sont pas inscrits au chômage, à condition d’avoir moins de 30 ans peuvent déposer un dossier ACCRE en cas de création d’entreprise.

Pour en bénéficier, il faut créer ou reprendre une entreprise, et déposer sa demande auprès du centre de formalité des entreprises dont dépendra sa future activité, jusqu’à 45 jours après la création, en joignant les justificatifs demandés (ne pas oublier de demander son récépissé d’enregistrement en cas de problèmes par la suite).

En l’absence de réponse de l’administration sous un mois, dites vous que l’aide est accordée.

Que représente l’ACCRE ?

En ces temps de pause fiscale souhaitée à corps et à cri, l’exonération de charges sociales grâce à l’ACCRE n’est pas à prendre à la légère, notamment en ce qui concerne la maladie, la retraite et les allocations familiales. Toutefois, elle est limités à 120% du SMIC et ne s’appliquera que pendant 1 an dans ces conditions.

Mais l’ACCRE, c’est aussi un accompagnement pendant le démarrage de son entreprise, appelé NACRE. Pour ceux qui touchent le RSA ou l’ASS, ils sont maintenus pendant un certain temps, pour que l’entreprise démarre et permette e vous rémunérer une fois que celle-ci sera pérenne.

NACRE

Elle concerne le montage du projet (il faut quand même que celui-ci soit déjà bien avancé), mais pas seulement. Il permet de le finaliser, et de rechercher des financements bancaires avec moins de difficultés grâce à un prêt à taux 0 pouvant aller jusqu’à 10 000 euros.

20 Comments

  1. Guillaume
    • webmaster
  2. Thomas
    • webmaster
  3. Lucile
    • webmaster
  4. Henry
    • webmaster
  5. Romain
    • webmaster
  6. Justine
    • webmaster
  7. Paul
    • webmaster
  8. Jean-Yves
    • webmaster
  9. Julien
    • webmaster
  10. Antoine
    • webmaster

Discussion