9 Primes Naissance 2019: Pro BTP, CAF, Mutuelles, MGEN, CGOS

Des primes de naissance pour les femmes et parfois pour les hommes !

Vous attendez un bébé ? Félicitations ! Vous pouvez toucher des aides financières. Ces primes à la naissance sont versées par :

  1. Pro BTP : jusqu’à 1397 €
  2. La CAF : 923 €. 
  3. La MGEN : 160 €.
  4. Le CGOS : 157 €.
  5. La mairie de Paris : jusqu’à 763 €
  6. Les mutuelles : jusqu’à 500 €.
  7. Le FASTT.
  8. La sécurité sociale des indépendants.

1. La Prime Naissance Pro BTP: de 364 € à 1397 €


Si vous dépendez de la convention collective du Bâtiment et des Travaux publics sachez que vous avez le droit à des primes en cas de naissance ou d’adoption.

La convention collective du bâtiment évolue, surtout au niveau des garanties qui sont versées aux parents et pour un accouchement.

Vous avez 2 garanties :

Le forfait accouchement de 1033 €

Si vous êtes une femme salariée dans une entreprise du BTP, vous y avez droit.

Cette année, le montant représente 2,6 % du plafond annuel de la sécurité sociale. Soit 1033 €.

Le forfait parentalité de 364 €

Il vient compléter le forfait accouchement.

Pour une naissance ou une adoption (avant les 7 ans de l’enfant) les salariés du BTP reçoivent 364 €. Cette somme représente 8 % du plafond mensuel de la sécurité sociale.

Le forfait parentalité est aussi pour le papa

Les hommes et les femmes sont égaux. Tout salarié y a droit ! La seule condition : que votre entreprise adhère au régime de base de la prévoyance.

Les primes Pro BTP sont-elles rétroactives ?

Malheureusement non. Elles ne vous sont versées que si vous faites partie de l’entreprise au moment de la naissance de votre enfant.

Où vous adresser ?

Il faudra avertir votre centre PRO BTP. Joignez à votre demande l’acte de naissance et le livret de famille à jour. 

Les adresses où adresser vos décomptes PRO BTP en fonction de votre département.

L’option du forfait naissance supplémentaire

C’est une option qui est facultative. Il faut que votre employeur y souscrive depuis plus de 6 mois. Si c’est le cas, vous pourrez toucher (en plus) une somme allant de 794 € à 1297 €.

Si vous vivez un drame et que votre enfant est mort-né, le forfait supplémentaire vous sera quand même versé.

La mutuelle Pro BTP

Pour ceux qui ont un contrat de mutuel interne, la couverture maladie du dernier né sera automatique, à condition d’avoir mis à jour vos droits.

2. La prime de naissance de la CAF : 923 € et 1846 €


C’est un versement unique fait par la CAF. Vous devez l’avoir prévenue de votre grossesse avant la fin des 3 premiers mois.

Son versement est assujetti à des condition de ressources. Son montant est actuellement de 923 €. 

La prime de naissance pour des jumeaux ou pour 1 enfant adopté : 1846 €

Les naissances multiples sont toujours un casse tête chinois financier et d’organisation. D’où l’importance du montant pour un parent.

Vous pouvez bénéficier d’autres aides de la CAF : les APL et le prêt équipement naissance. Certains parents auront également le droit à des heures d’aide à domicile et aux meilleurs tarifs de la crèche.

Ces règles valent pour une naissance multiple, comme pour l’adoption d’un enfant.

La prime à la naissance bientôt divisée par 3 ?

La baisse s’annonce. La prime va être diminuée, mais quand ? Les économies. Toujours elles. Espérons que le législateur n’applique pas la baisse pour le premier enfant.

Reste que rien n’est encore voté. La rue gronderait dans le cas contraire. Elle en a pris l’habitude.

L’aide est conditionnée à vos revenus

Ils ne doivent pas dépasser les plafonds de ressources ! Ceux-ci restent élevés par rapport à d’autres prestations sociales. 

Les plafonds de ressources à ne pas dépasser pour bénéficier de la prime

Si vous vivez seul(e) avec 1 revenu :

1 enfant : 35944 €.
2 enfants : 42426 €.
3 enfants : 48907 €.
Par enfant en plus : 6482 €.

Si votre famille a 2 revenus :

1 enfant : 45666 €.
2 enfants : 52148 €.
3 enfants : 58629 €.
Par enfant en plus : 6482 €.

À lire aussi sur un sujet qui peut aussi vous intéresser :

  1. Les aides aux femmes seules 
  2. Besoin d’une aide financière en urgence.

Date de versement de la prime de naissance CAF

Les jeunes mamans ne sont pas épargnées par le redressement des finances publiques. Le versement de l’aide de la CAF ne se fait plus avant la naissance. C’est dommage, car cette somme permettait de se préparer et d’attendre sereinement l’arrivée du bébé. 

Les mères reçoivent maintenant l’argent 2 mois après la naissance. Pour acheter le lit et le landau, il faudra donc attendre un peu si vous n’avez pas les moyens de les acquérir sans cette prime.

Le prêt d’aide à la vie de famille (PAVF)

Ce décalage impact en particulier les familles les plus modestes et les mères célibataires.

Une solution pour les parents qui ne peuvent faire autrement : demander un prêt à la CAF sans intérêts en attendant que l’aide soit versée.

Si vous avez la chance d’être affilié à un organisme professionnel comme la MGEN ou le CGOS, sachez qu’ils proposent aussi une prime de naissance qui vient compléter celle de la CAF.

3. LA MGEN : 160 €


Pour une naissance ou une adoption, la MGEN (Mutuelle générale de l’Éducation nationale) offre le même tarif : 160 €. Mais l’intervention de la mutuelle de la fonction publique ne s’arrête pas là.

Ce que vous pouvez demander en plus

  • Un prêt social.
  • Un versement complémentaire à celui de la sécurité sociale en cas d’amniocentèse.
  • Les fonctionnaires qui connaissent le baby blues peuvent aussi avoir une aide financière pour des séances avec un psychologue.
  • Obtenir une aide à domicile (ne serait-ce que pour pouvoir dormir) de 20h par mois.

4. LE CGOS : 157 €


Le personnel hospitalier n’est pas oublié.

Montant de la prime et versement

La prestation forfaitaire du CGOS pour une naissance est de 157 €. Pour des jumeaux c’est le double. Si vous êtes en couple avec un agent, une seule prime sera versée.

Le versement interviendra encore plus tard que celui de la CAF : 4 mois après la naissance.

Les retraités ne sont pas exclus du dispositif

La prime du CGOS (Le Comité de gestion des œuvres sociales des établissements hospitaliers publics) est aussi valable pour les retraités de la fonction publique hospitalière qui fonderaient une famille sur le tard.

5. L’aide de la mairie de Paris : 763 €


Certaines mairies font leur maximum pour aider les familles qui ont des soucis financiers. C’est notamment le cas de la mairie de Paris.

Cet argent vous permettra de faire face aux premiers frais occasionnés par l’arrivée du bout de chou dans la famille : lait, couches, mobilier…

C’est une aide « famille nombreuse »

L’aide est versée si vous donnez naissance à des jumeaux ou si vous adoptez 2 enfants en même temps.

Comment en bénéficier ?

Elle est réservée aux parisiens qui le sont depuis 3 ans sur les 5 dernières années.

Faire votre demande

La demande devra intervenir avant la fin du premier semestre suivant la naissance. Le formulaire de demande se télécharge sur le site Internet de la Mairie de Paris. Des justificatifs de votre situation vous seront demandés.

Je vous donne ici le lien pour télécharger directement ce formulaire.

À LIRE AUSSI si vous n’habitez pas Paris : trouver de l’aide dans sa mairie

L’aide des autres mairies

Beaucoup de villes font de gros efforts pour les familles, et je ne peux pas toutes les citer ici. Quelques exemples :

  • Amiens : 150 €.
  • Brive : 305 €.

6. La prime à la naissance des mutuelles


Elles font leur travail… Plus ou moins bien. C’est la raison pour laquelle vous devez comparer les prestations avant de choisir votre organisme complémentaire de santé.

Quelques exemples de mutuelles avec de bonnes primes de naissance :

  • UNEO : 150 €.
  • AG2R : 500 €.
  • MAAF : 122 €.
  • AXA : 200 €.

Ces montants peuvent évoluer à la hausse comme à la baisse chaque année.

7. La prime à la naissance pour les intérimaires


L’organisme qui s’occupe de vous si vous passez de mission en mission est le FASTT (Fonds d’Action Sociale du Travail Temporaire). Il va trouver différentes solutions si vous rencontrez des soucis au niveau :

  • Santé.
  • Déplacement.
  • Logement.
  • Garde d’enfant.

À ce jour par contre, pas de prime spécifique à la naissance, et nous le déplorons.

8. La prime de naissance pour les entrepreneurs est toujours en attente


Soyons honnête. Le jour où les entrepreneurs seront traités comme les autres n’est pas pour demain. Ainsi, pas de prime naissance pour eux. Mais ne jetons pas trop vite la pierre à la Sécurité sociale des indépendants (qui remplace le RSI).

Les indépendants ont le droit de prendre des jours de congé naissance (payés à hauteur de 50 € par jour) :

  • 11 jours pour le 1er enfant.
  • 18 jours pour le deuxième enfant et ceux qui suivent.

Les joies de la naissance sont souvent supplantés par des soucis matériels. Heureusement des primes existent, pas toujours très élevées malheureusement.

Vous avez besoin d’un coup de main plus large ? Retrouvez nos articles sur les aides disponibles pour :

9 Primes Naissance 2019: Pro BTP, CAF, Mutuelles, MGEN, CGOS
4.1 (81.75%) 114 votes

17 Comments

  1. Web Hosting
  2. Malika
  3. webmaster
  4. Amélie
    • webmaster
  5. Anne
    • webmaster
  6. Marie
    • webmaster
  7. Laura
    • webmaster
  8. Alice
    • webmaster
  9. Damien
    • webmaster
  10. Didier
    • webmaster

Discussion