Demander une aide financière à sa mairie : Paris, Lille, Nice, Toulouse, Marseille, Lyon…

Demander une aide financière à sa mairie : Paris, Lille, Nice, Toulouse, Marseille, Lyon…
4.4 (88%) 5 votes

Habiter dans une grande ville, c’est souvent devoir faire face à un coup de la vie plus élevé, en particulier pour se loger. Pour louer un appartement à Paris ou Lyon, il faut bien gagner sa vie, même pour une petite surface. Et quand on perd son travail, on se retrouve en difficulté plus vite qu’ailleurs. C’est pourquoi les grandes agglomérations comme Lille et Marseille ont mises en place des subventions, comme le prêt social d’urgence ou l’aide au logement, destinés à combattre les difficultés financières temporaires.

Aide financière de la Mairie de Paris : modalités


Faire une demande oui, encore faut-il savoir à qui s’adresser et qu’elles sont les conditions pour y avoir droit. Il en existe plusieurs.

L’aide financière exceptionnelle 

La Mairie de Paris apporte son soutien logistique et financier aux parisiens qui sont en grande précarité. Le but n’est pas de mettre la personne sous perfusion sociale, mais de lui permettre de passer une mauvaise passe. Il faut prouver qu’on habite la ville pour en bénéficier, mais les exigences sont larges : il faut être parisien depuis 1 mois, au moins (facile à prouver, par une attestation d’hébergement par exemple. On a deux mois pour le faire).

Il n’y a pas de montant financier prédéfini, tout va dépendre de l’urgence et des besoins. Elle peut être versée une seule fois, mais aussi de façon récurrente pendant quelques mois. Pour en savoir plus, il faut s’adresser au centre d’action sociale de la ville de Paris. Vous pouvez aussi obtenir une aide alimentaire urgente.

Famille sans ressources

Paris pense aussi les plaies des familles ou aux femmes seules en difficultés qui connaissent des accidents de vie : chômage de longue durée, suppression des Assedics, plus de RSA… La chute doit être importante, et ne pas être du fait de la famille. Le divorce, ou la perte d’un des deux parents peut aussi être pris en compte.

Les ressources visées sont soumises à un plafond, selon le nombre d’enfant à charge. Ainsi, une famille avec 3 enfants ne doit pas cumuler plus de 1373 euros de ressource pour en bénéficier. Important : un jeune de – de 25 ans au chômage et vivant chez ses parents est toujours considéré comme étant à charge.


Besoin d’aide sans tarder ? A lire aussi :


L’aide aux familles à des critères d’attributions plus élevées puisqu’il faut avoir trois ans d’ancienneté dans la capitale. Toutefois, des aménagements à ce délai existe, pour ceux qui sont partis récemment de Paris et revenus, et ceux qui ont été obligés d’accepter d’être muté à Paris (1 an).

Bien penser à ne pas trop attendre avant de la demander à la mairie de Paris. Maximum 6 mois après la perte de revenus constatée. Si la mairie ne peut rien faire pour permettre la récupération des ressources, elle apporte son soutien pour payer le loyer, les factures EDF-GDF, et le pass Navigo, le tout dans un certain montant, bien entendu.

Il faut s’adresser au centre d’action social de sa mairie d’arrondissement. Important : elle ne pourra être accordée que pendant 3 mois.

Peut-on être aidé si on s’occupe d’un parent malade ?


Afin de permettre aux parisiens qui le souhaitent de s’arrêter de travailler pour s’occuper à plein temps d’un proche qui en a besoin, la mairie de Paris a créé une allocation spécifique. On peut ainsi s’occuper de ses parents, de son enfant, de son frère ou de sa sœur dans le cas d’une maladie grave ou de soins palliatifs donnés à la maison.

Toutefois, elle ne dépassera pas 610 euros par moi, et ce pendant 1 trimestre (1 an s’il s’agit d’un enfant malade). Les parents ne doivent pas gagner plus de 4575 euros par mois pour en bénéficier.

Les aides sociales de la mairie de Lille


aide de sa mairie

La mairie de Lille est consciente qu’elle peut permettre à des familles en difficulté de s’en sortir. L’action sociale de la ville est présente dans tous les arrondissements, et agit au cas par cas.

Elle lutte contre l’expulsion

Ne pas pouvoir payer son loyer n’est pas une fatalité. Il faut réagir dès les premiers impayés, pour éviter la procédure d’expulsion. Toutefois, même si celle-ci est déjà engagée, on peut contacter la mairie de Lille pour voir si des solutions à l’amiable peuvent être mises en place avec le propriétaire du logement, avec notamment l’apport financier du fond de solidarité logement.

Elle lutte contre l’insalubrité

Personne ne doit être obligé, parce qu’il n’a pas d’autres choix, de vivre dans un appartement insalubre. Si tel est le cas, il est possible de porter plainte ou de s’adresser à une assistante sociale pour savoir comment sortir de là.

Elle lutte contre les difficultés matérielles

Ne plus pouvoir payer ses factures, c’est s’exposer à devoir faire face à une coupure de l’électricité, du gaz ou du téléphone. Pour celui qui n’a pas assez de sous pour faire face aux dépenses énergétiques de son foyer, il faut se rapprocher du CCAS de Lille, notamment pour mettre en place des tarifs sociaux, qui viendront diminuer la facture de moitié. Le tarif spécial de solidarité est réservé aux plus pauvres.

Payez moins cher ses factures c’est bien, mais ça ne résout pas forcément toutes les difficultés matérielles d’un ménage. On a parfois besoin d’argent, ne serait ce que pour pouvoir manger. Là encore, le CCAS de Lille peut intervenir.

Mais l’aide de la mairie n’est pas forcément que financière, elle peut informer et conseiller celui ou celle qui tend vers le surendettement, afin d’éviter d’en arriver là.

Les subventions et les prêts de la mairie de Nice


aide du maire

Nice, ce n’est pas que la promenade des anglais. C’est aussi des niçois qui n’arrivent pas tous les mois à joindre les deux bouts, comme partout ailleurs sur le territoire.

La lutte contre la pollution

Acheter un 2 roues qui ne pollue pas, c’est rendre service à sa ville. Seul petit bémol, un tel véhicule coûte cher, et tout le monde ne peut pas se payer un 2 roues écologique. C’est pourquoi la ville de Nice subventionne ce type d’achat, afin de lutter contre la pollution. Elle intervient en subventionnant ¼ du prix d’achat, maximum 250 euros par véhicule (ce sont surtout les vélos qui sont concernés).

Accéder à la propriété

Nice fait des prêts logements, pour permettre à tout le monde de pouvoir un jour devenir propriétaire.

Pour avoir un prêt logement à Nice, il faut d’abord que cet achat immobilier soit voué à devenir le logement principal de l’acquéreur. Il s’agit d’un prêt, au taux d’intérêt de 0,5%, largement en dessous du taux du marché (suite à une convention passée avec les banques, c’est la ville qui prend en charge le reste des intérêts).

La maison achetée, ou l’appartement, doivent être sur le territoire de la commune. Le montant du prêt dépend du nombre de personnes allant occuper le logement. Se renseigner à la mairie de Nice pour en savoir plus.

Obtenir un micro crédit à Toulouse


Le micro crédit est parfois la dernière chance possible pour s’acheter une voiture d’occasion, ou pouvoir faire réparer son véhicule en panne. Avoir un moyen de transport à Toulouse est parfois obligatoire, surtout si on n’a pas d’autres solutions pour se rendre sur son lieu de travail.

La mairie de Toulouse l’a bien compris, et agit en ce sens, en prenant en charge les intérêts qui peuvent s’appliquer à la délivrance d’un micro crédit, afin d’en restreindre le coût à ses usagers les plus dans le besoin. Rappelons qu’il n’est pas adapté à tous les types de financement. Ainsi, les dettes ne sont pas prises en charge par ce coup de pouce financier.

Dépôts des dossiers et renseignement auprès du CCAS de Toulouse, ou des services sociaux de la ville.

Acheter son premier logement à Marseille


La ville aide les marseillais qui le souhaitent, et qui ont de petits revenus, à devenir propriétaire, grâce au dispositif appelé « chèque premier logement ». Plus simplement, c’est une subvention qui va prendre en charge une partie des intérêts du crédit, pendant les premières années du remboursement.

Pour y avoir droit, il ne faut pas déjà être propriétaire, et ne pas dépasser le plafond de ressources fixé par la mairie. Ensuite, il faut s’engager à y habiter personnellement, au moins pendant 5 ans. Le logement doit se trouver à Marseille, ne pas être insalubre, et pouvoir, par sa taille, accueillir toute sa famille.

C’est à la maison du logement de Marseille qu’il faut se rendre pour en savoir plus sur le dispositif chèque premier logement.

Les antennes solidarités de Lyon


La ville de Lyon est grande, et les personnes en précarité se trouvent dans tous les quartiers. C’est pourquoi la mairie à développer des antennes de solidarité, qui permettent de se faire aider par le CCAS lyonnais.

Pour en bénéficier, il faut juste être en difficulté. Une visite au CCAS va permettre de démarrer les démarches pour améliorer sa situation, dans la mesure du possible, grâce à un micro crédit par exemple, permettant de se former et de retrouver du travail.

Discussion