Besoin d’Argent en Urgence? 3 Aides Financières & Crédits

Besoin d’Argent en Urgence? 3 Aides Financières & Crédits
4.6 (92.5%) 16 votes

Comment trouver une aide financière ou un crédit quand c’est urgent?

Quand on rencontre une situation exceptionnelle grave, c’est la nécessité de savoir ou frapper pour obtenir ce qu’on recherche. Tout va dépendre de sa situation personnelle au moment de la demande (être interdit bancaire peut compliquer les choses). Parmi les solutions qu’il est possible d’explorer : l’aide, le crédit et le prêt sur gage.  

Le secours d’urgence de la CAF


Demander un prêt personnel d’urgence à sa banque n’est pas chose facile. En plus de fournir les derniers bulletins de salaires, il faut souvent aussi les derniers avis d’imposition. Ensuite, le dossier passe en commission, différentes étapes qui peuvent prendre un peu de temps. Mais un problème important doit être solutionné vite, surtout lorsqu’on n’a pas assez de revenus pour manger à sa faim, ce qui arrive malheureusement à beaucoup de familles en fin de mois.


A lire aussi : comment se faire aider pour payer ses factures


La CAF est habilitée à répondre à ce besoin. Parmi les organismes qui prêtent aux plus démunis, la Caisse d’Allocations familiales permet d’emprunter de l’argent sans passer par la banque, ou d’obtenir une secours.

Différence avec le prêt d’honneur

On peut s’adresser à la CAF de deux façons, selon la situation et la destination de cet argent ; soit un demandant un secours, non remboursable, soit un faisant un petit crédit. Ce dernier est un emprunt à 0%, ce qui signifie qu’il n’y aura pas d’intérêts à rembourser sur la somme prêtée, ni de frais de dossier à s’acquitter.

Le prêt d’honneur est une façon de s’en sortir, quand on cherche du travail ou que l’on besoin d’acheter une petite voiture d’occasion, pour ne pas rester isolé. Il peut aussi servir à acheter des meubles de première nécessité, ou à changer les appareils qui sont en panne et dont la famille ne peut se passer : machine à laver, frigo, cuisinière…

C’est une bonne façon de trouver un crédit rapidement, et de ne pas se laisser déborder par une situation qui pourrait se compliquer si rien n’était fait pour l’enrayer.

Comment demander un secours à la CAF ?

Il y a des conditions à respecter pour avoir le droit à l’aide de la CAF, car le secours, surtout s’il doit être mis en place rapidement est destiné aux plus démunis.

Parmi les condition, il faut commencer par déjà toucher une prestation sociale de la part de la caisse, ce qui est généralement le cas quand on a un ou plusieurs enfants à charge (même naissance à venir) et que l’on touche de petites sommes, comme le RSA.

La démarche est simple : il faut se rendre auprès d’un travailleur social, qui va évaluer les difficultés économiques en cours. Pour le trouver, le mieux est de s’adresser à sa mairie. C’est cette personne qui va enclencher la demande, en contactant la commission sociale de l’organisme.

Bien sûr, il faudra étayer ce dossier avec toutes les pièces justificatives possibles, pour prouver la véracité de ses difficultés : justificatifs de ressources (RSA, salaire, Assedics, pension, retraite…), mais aussi liste des charges (factures d’électricité, de gaz, loyer…) et dettes existantes éventuellement.

Le prêt sur gage du Crédit Municipal de Paris


Quand on est fiché Banque de France, la banque ne pourra nous aider (on comprend bien pourquoi, c’est une façon de lutter positivement contre le surendettement, et d’éviter que cela s’aggrave). Il y a la solution de la CAF, comme on vient de le voir, mais pas seulement. Une autre piste consiste à utiliser le prêt sur gage. Ce dernier à des inconvénients certains, mais sa force est qu’il permet de trouver de l’argent rapidement pour faire face à un coup dur.

Réagir à un imprévu

Mettre un objet en gage contre une certaine somme permet d’obtenir un prêt sans avoir à déposer tout un dossier auprès d’une banque pour cela. Attention, les objets doivent quand même avoir une certaine valeur, et être facilement vendables aux enchères. C’est une façon de parer au plus pressé, de faire vite, et peut être d’éviter une saisie d’huissier (exemple) le temps de trouver une solution plus pérenne.

mont de piété

Documents nécessaires

Le Crédit Municipal de Paris ne va pas vous demander vos fiches de payes, ou vos avis d’imposition pour vous remettre une certaine somme d’argent en échange du dépôt de l’objet de valeur. Par contre, pour éviter les malversations, il faut prouver son identité, et montrer qu’on est bien le propriétaire de l’objet (à l’aide d’une facture par exemple).

Le mont de piété se trouve rue des Francs-Bourgeois, à Paris, au numéro 55 .

Explication

Il consiste à remettre au Crédit Municipal un objet en échange d’argent. Charge à la personne qui à déposer son bien de venir le récupérer au bout d’un an maximum, en échange de la totalité de l’argent + les intérêts. Si l’objet n’est pas récupéré, il sera mis en vente aux enchères.

La possibilité est offerte de prolonger le crédit d’une autre année si nécessaire. Attention : à chaque mois qui passe, les intérêts du crédit augmentent, donc mieux vaut se dépêcher si on veut que cela ne nous coûte pas trop cher.

Le déroulement 

Une fois l’objet expertisé par un commissaire priseur, son prix est fixé. Celui-ci va dépendre de la valeur de l’objet, sachant que le prêt n’en couvrira qu’à peu près 50%. En cas d’accord mutuel, l’argent est versé très vite, généralement dans l’heure qui suit l’expertise.

Il ne reste plus qu’à dire au revoir à son bien, et de choisir, ou non ; de venir le récupérer un jour. Si l’expert considère que la valeur de l’objet ne justifie pas un crédit, celui-ci est immédiatement rendu à son propriétaire.

Charge à chacun de venir rendre l’argent dès qu’il le peut (et qu’il le veut). La sécurité de l’objet mis en gage est assuré, puisqu’il « dormira » dans une chambre forte du Crédit Municipal de Paris.

En cas de non remboursement, l’objet sera mis en vente, pour permettre à la banque de récupérer sa mise ainsi que les intérêts. Toutefois, si le prix de vente dépasse l’emprunt qui a été accordé, le solde sera reversé au propriétaire initial. Dans le cas contraire, rien ne se passe, le solde passant dans les pertes de l’établissement.

L’aide d’urgence du FNAU pour les étudiants


Les étudiants sont souvent dans la galère : coût élevé des études, besoin de se loger, de se nourrir, de payer ses factures, son transport… Souvent à l’approche des examens, les étudiants qui ont un petit job sont obligés de l’arrêter pour pouvoir réviser tranquillement. Oui, mais les frais continuent à courir, et que faire dans ces cas là, comment s’en sortir ?

L’aide financière du CROUS

Avoir des difficultés financières pour un étudiant, c’est souvent un pléonasme. Mais il peut bénéficier d’une aide d’urgence pour s’en sortir, à condition d’avoir mois de 35 ans (sauf pour les étudiants handicapés), ce qui laisse quand même une certaine marge.

Elle peut-être versée en cas de coup dur, soit ponctuellement, pour palier aux difficultés passagères. Mais pour ceux qui n’arrivent pas à s’en sortir tout au long de l’année, il est possible de demander une bourse d’enseignement supérieur. Celle-ci à toutes les chances d’être accordée si on entre dans les critères sociaux.

Comment faire sa demande d’aide annuelle pour étudiant ?

aide étudiant

Il faut s’adresser au CROUS de sa région (celle où est située l’université). Une commission étudiera de façon anonyme le dossier, en ayant connaissance des revenus de l’étudiant, et des difficultés qu’il rencontre (joindre toutes les preuves, à l’aide de pièces justificatives).

Nous recommandons de faire appuyer son dossier par une assistante sociale. Il est possible de prendre rdv avec les travailleurs sociaux directement dans les CROUS. Le montant qui sera accordé prendra en compte tous les paramètres. La somme d’argent qui sera remise à l’étudiant en cas d’accord ne pourra être contestée sur son montant.

Sous quelles conditions sera-t-elle attribuée ? 

Elle se rapproche dans ses modalités des bourses pour critères sociaux, notamment en ce qui concerne l’obligation de suivre les cours d’une façon soutenue. Pour en bénéficier, il ne faut pas recevoir d’aide matérielle de la part de ses parents, ou être en rupture familiale.

La bourse est ainsi versé par le CROUS, pendant les mois où se déroulent les études (pas de versement en juillet, août et septembre). Elle peut aller jusqu’à 5000 euros par an. Petit plus, non négligeable pour un étudiant dans le besoin : obtenir cette aide permet de ne pas payer ses frais d’inscription à l’université, ainsi que sa cotisation à la sécurité sociale étudiante.

Chaque année, il est possible de remonter un dossier.

Comment faire sa demande ?

De la même façon que la bourse, en passant par le CROUS. Toutefois, il faut déjà être inscrit dans un établissement pour déposer son dossier. L’avantage, c’est que le versement n’empêche pas de la redemander plusieurs fois dans l’année, si la situation l’exige. Elle ne peut pas dépasser 1640 euros. Il ne sera possible que de multiplier ce montant par deux durant une année scolaire, soit un peu plus de 3200 euros pour un étudiant qui rencontre des difficultés graves.

La possibilité de cumuler

L’aide d’urgence ne se suffit pas à elle-même. Les étudiants peuvent en parallèle déposer une demande de bourse ainsi qu’une aide au mérite et une aide à la mobilité.

L’aide financière d’aide sociale à l’enfance 


Elle n’est pas assez connue des personnes qui pourraient en bénéficier, et c’est bien dommage. Elle existe dans la plupart des départements, et s’adresse aux familles qui rencontrent des difficultés. Pour en bénéficier, il faut avoir la charge d’au moins un enfant de – de 21 ans. Note : les femmes enceintes dans le besoin sont aussi concernées par ce dispositif, ainsi que les mineurs émancipés.

aide sociale enfant

Comment savoir si on a le droit de la demander ?

En plus de sa situation matérielle, il faut démontrer que cet argent va permettre de passer l’obstacle, et qu’on aura ensuite la possibilité de retomber sur ses pieds financièrement. Il n’y a pas de montant prédéfini, tout va dépendre du projet familial énoncé lors de la demande.

En savoir plus

Elle n’est pas reconductible, elle est là pour palier à un événement de vie bien particulier. Elle se demande auprès d’une assistante sociale, qui va aider au montage du dossier. Il faut donc s’adresser à la mairie de sa commune pour pouvoir en rencontrer une. Ne pas oublier d’apporter lors du rendez-vous les justificatifs de ses charges, qu’il s’agisse du loyer, de la facture EDF, de celle du gaz, des impôts, des taxes, de la cantine, ce la pension alimentaire…

Ne restez fermé à toute aide extérieure, il y a des moyens pour s’en sortir. Pensez aussi à vous mettre en rapport avec les associations, comme celle du Secours Populaire ou les Restos du cœur.

8 Comments

  1. Pierre
  2. Jerry
    • webmaster
  3. Anne
    • webmaster
  4. Tom
    • webmaster
  5. Camille

Discussion