Salaire d’un Éboueur Suisse vs France [2021]

Le salaire net d’un éboueur à Paris ou ailleurs en France est différent de celui qu’il peut toucher en Suisse, où le salaire moyen est plus élevé, que l’on soit débutant ou en fin de carrière.

Salaire d’un éboueur en Suisse en 2021

En Suisse, on ne vous appellera pas éboueur, mais plutôt agent de la voirie ou cantonnier. Annuellement, c’est un travail qui rapporte 68 000 CHF, ce qui correspond à un salaire brut annuel de 62 000 €. Le salaire net mensuel moyen sera donc de 4 133 €.

Ce salaire suisse inclut le 13ème mois et les bonus qui sont habituellement versé. Il évolue ensuite selon l’expérience professionnelle.

➡ Entre 0 et 2 ans : 65 000 CHF, soit 59 309 €

➡ Entre 3 et 5 ans : 68 775 CHF, soit 62 764 €

➡ Entre 6 et 8 ans : 69 000 CHF, soit 62 959 €

➡ Entre 9 et 11 ans : 69 800 CHF, soit 63 689 €

➡ Entre 12 et 20 ans : 70 000 CHF, soit 63 872 €

➡ Plus de 20 ans d’expérience : 72 189 €, soit 65869 €

Ces salaires sont valables dans les cantons suivants : Berne, Argovie, Lucerne, Fribourg, Zurich, Saint-Gall, Thurgovie et Grisons. Le revenu le plus élevé constaté pour un cantonnier se monte à 82 000 CHF, ce qui correspond à 74 821 € brut par an, et 4 988 € net par mois.

Les métiers qui consistent à nettoyer la voirie sont plutôt bien vus en Suisse et respectés, puisqu’ils sont nécessaires au bon fonctionnement de la société. Il y a donc beaucoup de candidats, car le salaire d’un éboueur en Suisse fait partie, avec New-York, des plus élevés du monde dans ce secteur.



Devenir éboueur en Suisse en 2021

Si les salaires suisses vous intéressent, sachez qu’il n’existe pas de formation spécifique pour devenir cantonnier. Il est donc possible d’approcher les 4 000 € par mois sans diplôme. Toutefois, les communes ou les cantons peuvent exiger les formations suivantes :

Un CFC (ou AFP) : c’est l’équivalent du CAP en France. Celui-ci peut être de nature différente. Ainsi, vous pouvez être titulaire d’un CFC des métiers de l’artisanat (menuisier, peintre) ou de métiers techniques (mécanicien, électricien…).

Une expérience dans un métier d’extérieur : si vous avez déjà travaillé « au grand air », cela peut être en plus. Les techniciens de surface sont particulièrement appréciés.

Le permis de conduire poids lourds : en particulier si vous voulez être chauffeur de camion benne (permis obligatoire).

À lire aussi : quels sont les métiers qui recrutent cette année ?


Salaire d’un éboueur en France en 2021

Un éboueur-chauffeur en France gagnera moins qu’en Suisse, pour un travail égal, mais c’est le cas pour presque tous les métiers. En France, on parlera aussi de « ripeur », ou « d’agent de propreté urbaine ».

Le salaire d’un éboueur en France est pratiquement le même, selon qu’il exerce dans le public ou dans le privé.

Combien gagne un éboueur dans la fonction publique ?

Les agents de propreté urbaine dépendent de la fonction publique territoriale. La rémunération évolue avec l’âge, plus qu’avec l’expérience, mais vous allez vous en rendre compte, elle présente de grosses différences avec celle offerte en Suisse (du simple au double).

Salaire net mensuel :

➡ En dessous de 25 ans : 1 339 €

➡ Entre 25 et 39 ans : 1 716 €

➡ Entre 40 et 49 ans : 1 862 €

➡ Entre 50 et 54 ans : 1 939 €

➡ Au-dessus de 55 ans : 2 064 €

Combien gagne un ripeur dans le privé ?

Le secteur privé s’aligne sur les prix pratiqués dans le public. Ainsi, les 4 principaux employeurs que sont Veolia, SEPUR, Niccolin et SITA offrent les mêmes conditions de rémunérations.

Comptez environ 1 300 € net de salaire de base par mois, et 1 450 € avec les primes.



Le salaire d’un éboueur à Paris

La capitale, du fait de sa spécificité et de la difficulté du travail paye plus que les autres villes françaises. Les agents sont répartis en 3 grades.

➡ Éboueur principal de classe supérieure : les échelons, numérotés de 1 à 7, vont de 1 743 € bruts à 2 164 €. Un nouvel agent passe à l’échelon 2 au bout d’un an, puis accède à un nouvel échelon tous les 2 ans et 3 mois.

➡ Éboueur principal : les échelons, numérotés de 1 à 12, vont de 1 527 € bruts à 1 907 €. Un nouvel agent accède à l’échelon 4 au bout de 4 ans (1 échelon gravi par an), puis accède à un nouvel échelon tous les 2 ans.

➡ Éboueur : les échelons, numérotés de 1 à 7, vont de 1 513 € bruts à 1 790 €. Un nouvel agent accède à l’échelon 4 au bout de 4 ans (1 échelon gravi par an), puis accède à un nouvel échelon tous les 2 ans.

À ces rémunérations s’ajoutent des primes : prime de transport, de panier, une indemnité salissure, la Garantie individuelle du pouvoir d’achat (GIPA), l’indemnité d’astreinte (IA), l’indemnité d’administration et de technicité (IAT), l’indemnité de chaussures et de petit équipement (ICPE).

Si vous travaillez le dimanche, votre salaire journalier sera majoré de 50 %.

Devenir éboueur en France en 2021

La France non plus n’exige pas de diplôme particulier pour enlever les ordures ménagères. Toutefois, il sera plus facile de vous faire embaucher si vous avez un niveau bac ou un niveau CAP (il existe des CAP intitulés « collecte et recyclage » et « agent d’assainissement et de collecte des déchets liquides spéciaux »).

Si vous voulez être chauffeur, alors il faudra avoir le permis C et le Fimo.

Cet article peut aussi vous intéresser : combien gagne un chauffeur ?


Salaire d’un ripeur chez Veolia

Le salaire de base moyen d’un ripeur chez Veolia est compris entre 1 498 et 1 538 € en début de carrière. À cette somme s’ajoutent des primes et un intéressement sur le chiffre d’affaires de la société.

Sachez que 1 498 € brut correspond à un salaire net égal au SMIC (soit 1 153 €), pour 30 heures de travail par semaine environ.

Le salaire augmente pour un chauffeur de camion poubelle / benne à ordures ménagères. Comptez 170 € de plus par mois. Avec les primes, un éboueur va gagner 1 900 € net alors qu’un chauffeur pourra compter sur 2 100 €, surtout s’il travaille la nuit.

À lire aussi : les métiers de nuit qui payent bien.