Besoin urgent de trésorerie pour votre entreprise (pas de financement pour les particuliers) : découvrez la BPI et le médiateur du Crédit !

Besoin urgent de trésorerie pour votre entreprise (pas de financement pour les particuliers) : découvrez la BPI et le médiateur du Crédit !
3.9 (77.5%) 8 votes

La Banque Publique d’Investissement tout le monde en parle, mais sans vraiment savoir de quoi il s’agit. Elle regroupe les aides pour les entreprises, et peut mettre en œuvre les solutions pour un besoin en fond de roulement, une trésorerie en difficulté ou le besoin d’un crédit urgent. Les PME qui rencontrent des problèmes financiers peuvent s’adresser à la BPI, mais pour les auto-entrepreneurs, il faudra attendre de passer à la vitesse supérieure et de changer de statut.

Le rôle de la Banque Publique d’Investissement


Mise en place pour apporter un peu d’air aux entreprises asphyxiées financièrement, la BPI accompagne l’entreprise à chaque étape de son développement, dès qu’il manque de la trésorerie.

Elle peut intervenir pendant la phase de création, pour les besoins en investissement, notamment s’il s’agit de recherche et d’innovation. Elle apporte son soutien aux PME pendant la phase de développement, les accompagne pour l’internationalisation et pour une éventuelle transmission. Vous êtes chef d’entreprise, et vous avez un besoin rapide de 20000 euros ? Allez donc faire un tour du côté de la BPI, il y a sûrement une solution de financement adaptée à mettre en place.

Soulager la trésorerie de son entreprise

Quand on dirige une entreprise, on sait que la trésorerie est le nerf de la guerre. C’est elle qui va permettre d’investir, et de répondre aux périodes de baisse de CA comme à celles de hausse. Si besoin, la BPI va apporter son soutien pour obtenir un crédit très rapidement pour un besoin urgent de trésorerie.

Ce crédit de trésorerie va venir répondre au BFR, le fameux besoin en fonds de roulement que connaissent toutes les entreprises à un moment ou un autre de leur développement. Pour cela, différents prêts vont être mis en place, permettant de lancer son activité, mais aussi de la développer : financement des dettes ou cession-bail immobilière, qui permet de s’y retrouver fiscalement.


A lire aussi pour les entrepreneurs :


Une avance pour ses créances professionnelles


L’avance+ n’est pas destinée à toutes les entreprises, les auto-entreprises ne sont par exemple pas éligibles.  Pour pouvoir en bénéficier, il faut avoir décroché un gros marché ou une grosse commande, qu’elle provienne du public ou du privé : de l’état, des sociétés d’économie mixte, des HLM, des grandes entreprises privées.

Cette avance va permettre de renforcer sa trésorerie, et ainsi de bénéficier d’une réserve qui ne mettra pas en péril la société lors de l’exécution de la commande, là où il y aura beaucoup de cash à avancer. On sait par exemple qu’honorer une commande de l’administration, c’est parfois devoir attendre de longs mois avant d’être payé. Et pendant ce temps là, les fournisseurs cognent à la porte, les factures arrivent et les relances avec.

Le crédit Avance+ de la BPI va éviter cela, en donnant de l’air à l’entreprise, et en lui donnant du temps.

Les modalités du crédit


banque publique d'investissement

Il est en principe accordé pour 1 an, et peut être renouvelé si besoin. La chose se passe de la façon suivante : les créances sont cédées à BPI France, qui va faire l’avance en échange. Une fois que les factures sont réglées par les donneurs d’ordre, elles servent à rembourser le prêt.

Un partenariat avec la banque de l’entreprise est mis en place par la BPI pour générer l’avance de trésorerie.

Besoin d’une caution bancaire

L’obtention de marchés publics ou privés est soumit à un ensemble de règles, parmi lesquelles on trouve souvent la nécessité d’avoir une caution bancaire, ce qui assure au donneur d’ordre que sa commande ira jusqu’à son terme, et que l’entreprise a les reins assez solides pour la réaliser.

La BPI France apporte sa caution en garantissant les engagements pris, à hauteur de 50% du risque, la banque de l’entreprise devant se charger du reste.

L’avance du CICE


Le crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi est sur toutes les lèvres. C’est un crédit d’impôt calculé sur la masse salariale (4%, qui vont bientôt se transformer en 6%), ne prenant en compte que les salaires qui sont inférieurs à deux fois et demi le SMIC. Le crédit d’impôt est versé en année n+1.

La Banque Publique d’Investissement va le pré financer, en faisant une avance aux entreprises. Il n’y a pas ici de condition de taille ou de marché, la seule exigence étant d’avoir des salariés pas trop bien payés (et nous trouvons dommage que le CICE ne prenne pas en compte tous les salaires, même les plus importants). L’avance permet de ne pas attendre l’année suivante pour récupérer son crédit d’impôt.

Une cession de la créance est alors notifié au service des impôts de l’entreprise. Ce préfinancement comporte des frais de dossier, dès que le crédit d’impôt dépasse 25 000 euros. C’est un crédit avec intérêt, ce qui évite à l’entreprise de faire un emprunt bancaire. Elle bénéficie d’un très bon taux pour ce préfinancement, fixé à 3% en dessous de 25000 euros (taux plus important au dessus). Cela va donc pouvoir permettre de financer la trésorerie de l’entreprise.

L’avance est faite pour 1 an, le temps que l’argent du CICE atterrisse dans les caisses.

BPIFrance apporte sa garantie sur ce préfinancement

Comme c’est la banque qui va faire le prêt, il lui faut une garantie, et la BPI lui donne, pour 50% des crédits bancaires. Cette garantie ne s’applique que pour les toutes petites entreprises (les TPE) ainsi que pour les PME, pour des prêts à court terme d’un an tout au plus. La créance du CICE est alors cédée à la banque.

Le Crédit Impôt Recherche peut lui aussi être pré financé


crédit impôt recherche

Le fameux CIR est lui aussi au centre des activités de la BPI, pour les PME et les TPE de plus de 3 ans qui en bénéficient. Ce financement, appelé le PREFICIR va permettre encore une fois de dégager de la trésorerie si le besoin s’en fait sentir.

Pour cela, l’entreprise n’aura pas à donner de caution personnelle, ni d’apporter de garanties : c’est la BPI qui le fera, en couvrant de la sorte 60% du prêt bancaire à moyen terme.

Des garanties pour les marchés


Que les donneurs d’ordre se rassurent : la BPI est là ! Celle-ci délivre des garanties financières pour les entreprises qui ont bénéficiées d’avance+, notamment en ce qui concerne les cautions solidaires, pendant 1 an, pour les entreprises dont la durée d’exécution du marché ne dépasse pas 2 ans.

Le médiateur

Pour toutes les entreprises, dès lors que leur banque refuse de leur prêter, même en cas de difficulté financière temporaire. Peu importe la taille de l’entreprise, et même les artisans, les commerçants et les professions libérales peuvent en bénéficier.

One Response

  1. Pierre

Discussion