Prêt à taux zéro Pôle Emploi : le dispositif NACRE !

Prêt à taux zéro Pôle Emploi : le dispositif NACRE !
Notez cet article

Les chômeurs inscrits chez Pôle emploi sont des privilégiés quand il s’agit de créer leur entreprise. Le dispositif NACRE est pour les personnes sans emploi qui prennent le taureau par les cornes en devenant leur propre patron. Quand on est au chômage, monter sa boîte n’est pas affaire facile. Ce prêt Pôle Emploi pour la création d’entreprise est donc le bienvenu.

Créer son entreprise en étant chômeur


Etre demandeur d’emploi, c’est souvent se demander si le moment n’est pas venu de monter sa propre affaire. Tous les chômeurs, ou presque, ont dans leur tiroir une idée de société, un projet qui pourrait fonctionner, s’ils avaient les moyens financiers de le faire. L’inscription sur les listes Pôle Emploi permet de bénéficier d’un dispositif pour les chômeurs qui veulent lancer leur business, sans forcément avoir beaucoup d’économies de côté.

Mais ce prêt à taux zéro ne s’adresse pas forcément qu’aux demandeurs d’emploi. Ceux qui touchent les minima sociaux peuvent aussi en bénéficier. Il est valable pour la création, mais aussi pour la reprise d’entreprise. Rappelons aux nostalgiques que ce dispositif s’appelait EDEN dans le passé, et qu’il était généralement couplé avec des chéquiers conseils qui permettaient de régler des prestations à des professionnels du type avocat ou expert comptable.

NACRE : le prêt à taux zéro de Pôle Emploi pour les chômeurs


Les offres sans intérêt pour les demandeurs d’emploi ne courent pas les rues, il suffit d’aller demander la même chose à sa banque pour s’en rendre compte. Ne pas travailler est un obstacle pour obtenir un prêt classique, même si le projet d’entreprise est déjà bien avancé. Hors, souvent, il suffit de pas grand-chose pour pouvoir se lancer.

Un accompagnement complet

Ce dispositif pour chômeurs va plus loin, puisque le créateur est accompagné dès la genèse du projet : montage financier, plan de trésorerie, business plan sur les premières années. Attention : il faut tout de même que le projet soit arrivé à un certain point. Il ne suffit pas d’arriver avec une idée griffonnée sur un bout de papier pour décrocher la timbale.

Mais aussi après le lancement de la société, par un accompagnement qui se poursuit encore pendant 3 ans, et qui peut aussi bien comprendre l’aide à l’embauche de salariés qu’une optimisation de la trésorerie. Un contrat d’accompagnement est signé pour un appui avant, pendant et après le projet.

Si le projet est déjà bien avancé, il est possible que le créateur passe directement les étapes, et pourquoi ne pas arriver directement à NACRE si tout est déjà bouclé, mis à part le financement.

Le prêt à taux zéro


Celui-ci peut aller jusqu’à 10 000 euros, ce qui en cas de création d’une micro entreprise représente déjà un apport conséquent permettant de se lancer. Au minimum, NACRE reste un prêt de 1000 euros. Pour l’obtenir, il faut avoir réussi à convaincre dans le même temps une banque, pour un montant équivalent à celui demandé pour le dispositif NACRE.

Cet intérêt de la banque est un gage de garantie, prouvant que le projet est porteur, et intéresse aussi le circuit financier classique, une banque ne prêtant que si elle est à peu près sur de récupérer au moins sa mise dans l’affaire. Mais le créateur n’est pas laissé seul face aux banques, et la phase de négociation doit justement avoir été travaillée avec les conseillers Nacre. 

prêt à taux zéro

Si le dossier financier est bien ficelé, que le projet tient la route et que le créateur est motivé, il n’y a pas de raisons de trouver au moins une banque qui accepte de vous aider.

En définitive, NACRE c’est :

  • Un accompagnement pour le créateur dans le projet. Libre à celui-ci de trouver la bonne personne parmi les opérateurs conventionnés.
  • Des experts qu’il est possible de rémunérer grâce au dispositif pour préparer au mieux son dossier.
  • Une aide pour trouver des partenaires bancaires (au moins un)

Il faut savoir que NACRE devra être remboursée tout au plus en 5 ans, ce qui fait, lorsqu’on emprunte 10 000 euros, un peu plus de 150 euros à débourser chaque mois sur ses propres deniers, et non sur ceux de son entreprise, puisque le prêt d’honneur est fait au créateur à titre personnel.

A qui s’adresse l’aide ?

Le but est bien sûr de retrouver du travail, et cela peut passer par la création d’entreprise. Pôle Emploi met à la disposition des chômeurs tout un bataillon pour leur permettre d’y arriver : conseils, formations et aides financières. A noter que NACRE est aussi proposée à un salarié qui reprend son entreprise, sans forcément passer par une période de chômage. Pour savoir si on est éligible, rien de plus simple : il suffit de se rapprocher d’un opérateur Nacre.

Etre aidé par le NACRE, c’est avoir plus de chances de lancer une entreprise pérenne, en ce sens que l’accompagnement proposé est réalisé par des professionnels qui ont l’habitude de la création et des méandres que cela peut engendrer.

Selon la région où vous allez créer, il se peut qu’il y ait d’autres dispositifs mis en place par le Conseil Régional, notamment pour les titulaires du dispositif NACRE. Se renseigner, on ne sait jamais, et tout est bon à prendre dans les premières années pour un jeune entrepreneur.

Les obligations du bénéficiaire

NACRE ne s’adresse pas à un des fondateurs d’une entreprise, mais bien à celui qui la contrôle, en possédant plus de la moitié du capital s’il ne la dirige pas, ou au moins 35% dans le cas contraire.

pas d'intérêts

Il faut savoir que cette aide est complète, et qu’elle va durer de nombreux mois même si toutes les bonnes choses ont une fin. La limite au montage du projet est fixée à 4 mois, 2 mois supplémentaires s’il s’agit d’une reprise (parfois plus complexe à mettre en place, notamment pour le financement). Le même laps de temps sera nécessaire pour élaborer un plan de financement le plus complet possible.

Comment se renseigner sur NACRE ?

Il est possible pour en savoir plus de se rendre sur le site emploi.gouv, ou bien au siège de la DDTE de son département. Il est aussi possible de se rapprocher de la CCI la plus proche de son domicile.

Conseils aux demandeurs

  • Ne pas être inscrit au registre du commerce avant de faire sa demande NACRE
  • Il est parfois judicieux de s’inscrire au Pôle Emploi avant de se lancer dans le grand bain de l’entreprenariat.
  • Nacre n’est pas systématique : tout dépendra de l’obtention ou non du prêt bancaire complémentaire.
  • Soyez patient ! (Notamment au téléphone).

Voilà est une excellente chose pour tous ceux qui cherchent à monter leur boîte et qui peuvent en bénéficier. Sachez toutefois que l’aide aux créateurs demandeurs d’emplois évolue constamment, et change souvent année après année (elle était à l’origine une subvention EDEN non remboursable). Rien ne dit donc que les modalités seront les mêmes l’année prochaine.

One Response

  1. Claire

Discussion