Faut-il Retirer Son Argent des Banques en 2019 ?

Les économistes du monde entier font un constat alarmant : les risques d’une chute de l’économie seraient sérieux et imminents. Les faillites de banques ne sont pas impossibles, même en France. La question est : que deviendraient nos économies ? Retirer son argent des banques ne serait-il pas la meilleure façon de sécuriser son épargne et son avenir ?

Quels sont les risques qui menacent votre argent ?


Si la crise de 2008 a été endiguée dans les pays les plus riches, notamment grâce à des plans de secours radicaux, le paysage financier d’aujourd’hui ne permettrait pas aux établissements bancaires de s’en sortir de la même manière.

Le climat financier actuel laisse entrevoir la menace d’une crise financière globale. Le scénario semble de plus en plus concret. Que se passera-t-il pour votre argent si le système s’effondre ?

Que se passe-t-il lors de la faillite d’une banque ?

Lorsqu’une banque fait faillite, les particuliers sont protégés par le Fond de Garantie, qui permet de sécuriser au moins 100 000 € de vos économies.

Si vous possédez plus de 100 000 €, l’établissement aura le droit de prélever tout votre argent au-delà de ce seuil pour éviter sa faillite.

Les pertes sont possibles : il faut les envisager

Par ailleurs, en cas de faillite, chaque client deviendra créancier de la banque : l’établissement devra les rembourser par la vente de ses actifs.

Et si les actifs ne suffisent pas, vous pouvez tout à fait perdre l’argent que vous aviez au-delà de 100 000 €.

Vos dépôts ne sont pas complètement garantis

Donc, les clients peuvent récupérer une partie ou la totalité de leur argent déposé.

Le Fond de Garantie des Dépôts est un système dans lequel l’État vous rembourse, jusqu’à un certain plafond, vos pertes d’argent en cas de faillite de votre banque.

Que se passerait-il en cas de crise financière ?

Dans le scénario d’une crise économique de portée internationale, les états seront eux aussi en faillite. La procédure aurait alors de lourdes conséquences pour les épargnants. 

Un remboursement plus compliqué à mettre en place que pour une entreprise

Lorsqu’une entreprise ou une banque dépose le bilan, elle est alors sous le coup d’une procédure judiciaire, l’obligeant à vendre ses actifs pour rembourser ses passifs (ses dettes).

Les états ne peuvent pas fonctionner ainsi, en vendant leurs ressources et leurs possessions. Les pays sont incessibles, ils ne peuvent s’acquitter de leurs dettes sous le coup d’une procédure de saisie, pas même sous l’instance de l’Union Européenne, chaque pays reste souverain.

Par ailleurs, la plupart des actifs d’un pays ne peuvent être vendus, comme le réseau routier par exemple.

C’est le peuple qui passera à la caisse

Il est tout à fait possible qu’un état n’ait plus la capacité de rembourser ses dettes à un agent économique, et n’ait plus la capacité d’emprunter de l’argent pour rembourser ses passifs.

C’est à ce moment-là que les mesures d’austérité entrent en scène : le pays tente de ponctionner autant que possible auprès du peuple et des entreprises afin de pouvoir rembourser sa dette.

Qu’un sera-t-il du Fonds de Garantie ?

Dans ce cas de figure, l’état ne pourra pas honorer le versement de votre Fond de Garantie des Dépôts, et, si votre banque ne peut pas vous rendre votre argent, vous vous retrouverez sans aucun filet de secours.

Si ce cas de figure peut être mis en pratique par un pays, il serait catastrophique sur un moyen et long terme : l’état mauvais payeur perdrait toute la confiance des autres nations et instituions, et ne pourrait prétendre à d’autres formes de soutien durant de longues années à venir.

Pourquoi faut-il rembourser ?

La nécessité de rembourser les dettes à ses créanciers devient évidente si un pays veut pouvoir continuer à faire partie des traités, et d’avoir encore un rôle dans l’économie de l’Union Européenne ou mondiale.

C’est le cas de la Grèce, qui a mis en œuvre des mesures d’austérité drastiques pour honorer ses créanciers européens, et qui, suite à d’évidents efforts et des améliorations notables a entamé des négociations d’ajustement de ses dettes.

Faut-il retirer son argent des banques ?


Faire sortir l’argent de son compte avant qu’il ne soit trop tard semble être une option sécurisant votre épargne. Cela vous donnant la possibilité de disposer d’un gilet de sauvetage en cas de crise.

Si tout votre argent disparaît d’un seul coup, et que rien ni personne n’a la capacité de vous venir en aide, vous devrez trouver le moyen de survivre sans le moindre soutient.

Peut-on encore faire confiance aux banques ?

De façon très concrète, il serait dangereux pour la stabilité d’un état, que tous les citoyens, ou une grande partie d’entre eux, retirent leur argent en même temps.

Faire comme les autres au même moment est dangereux

Les liquidités bancaires injectées dans le système financier du pays sont utilisées pour rembourser les dettes, verser les soutiens financiers aux entreprises et particuliers.

La masse des échanges bancaires et boursiers d’un pays témoigne directement de sa bonne santé économique, et inspire la confiance des autres nations et investisseurs.

Si tout le monde retirait son argent en même temps, la chute des liquidités entraînerait une perte de côte des établissements français sur les marchés, provoquant un effet boule de neige de crise de confiance économique.

Quelle est la solution ?

Vous pouvez tout à fait continuer à utiliser les services très pratiques de votre banque. Seulement, prenez soin de ne jamais laisser tout votre argent sur votre compte. Si elle banque fait faillite, vous risquez de tout perdre.

Mon conseil : ouvrez plusieurs comptes dans plusieurs établissements.

Faut-il craindre pour son épargne ?

Si vous bénéficiez de quelques garanties sur le papier, rien ne peut vous mettre totalement à l’abri d’un coup dur. Les assurances-vie et les livrets d’épargne peuvent subir des réajustements de taux et de nouvelles réglementations.

Mon conseil

Le mieux est de diversifier vos placements, afin de disposer de solutions variées face aux imprévus. Investir dans l’immobilier peut vous aider à disposer d’une ressource complémentaire et de secours en cas de crise.

Les investissements dans l’or ne seront vraiment profitables qu’en cas de crise économique, mais peuvent vous assurer une réserve d’urgence.

Garder son argent chez soi, pourquoi et comment ?


Lorsque vous confiez votre argent à une banque, celui-ci n’est en réalité rien de plus qu’une donnée informatique. Que feriez-vous si tout l’argent de votre compte disparaissait du jour au lendemain ?

Seriez-vous capable de limiter les dégâts et de « retomber sur vos pattes » ? De quelles mesures de sécurité financières disposez-vous ? Avez-vous pensé à vous créer un filet de secours en cas d’urgence ?

Pour garder votre argent chez vous, plusieurs options peuvent être envisageables, et il vous revient de peser le pour et le contre de chacune de ces solutions.

Conserver du liquide chez soi : est-ce une bonne idée ?

L’argent liquide permet de se sentir en sécurité. Beaucoup de personnes gardent chez elles une certaine somme d’argent liquide « au cas où ».

Avoir une somme confortable en liquide chez soi permet de se protéger en cas de problème, et apporte à certains une meilleure tranquillité d’esprit.

Le danger n°1 : les cambriolages

Cependant, souvenez-vous que le risque n’est pas totalement écarté pour vos économies : le nombre de cambriolages est en constante augmentation en France, avec plus de 569 000 cas recensés rien que pour l’année dernière.

Le danger n° 2 : le feu

Par ailleurs, outre les cambriolages, les incendies domestiques représentent aussi une menace pour votre épargne en liquide. Chaque année en France, les pompiers interviennent sur plus de 80 000 incendies domestiques ! Si un feu venait à se déclarer chez vous, vos liasses et vos années d’économies risquent de partir en fumée.

Pour protéger vos liquidités, il existe des solutions d’assurance pouvant vous couvrir. Il faudra donc investir dans un équipement de sécurité pour limiter tous les risques…

Personne n’est totalement à l’abri des imprévus du quotidien

Se faire voler, se faire escroquer, ou encore se faire pirater son ordinateur peut parfois avoir des conséquences plus ou moins catastrophiques.

Voici comment faire pour garder votre argent en sécurité

Si vous envisagez de garder des biens de valeur chez vous, il faudra évidemment prendre la précaution de sécuriser votre logement.

Les équipements de sécurité sont sans aucun doute la nouvelle forme d’assurance et de garantie vers laquelle vous pouvez vous diriger pour protéger votre épargne…

Une alarme de sécurité

Elle vous permettra de toujours protéger l’entrée (ou les entrées) de votre domicile. Il existe une large variété d’alarmes disponibles sur le marché.

Les modèles les plus basiques sont de simples boîtiers à code, qui déclenchent une alarme stridente si le code n’est pas composé dans les 60 ou 120 secondes suivant l’ouverture de la porte.

Les modèles d’alarmes les plus sophistiqués se présentent sous forme d’un pack complet, dans lequel vous aurez :

  • Des caméras de surveillance à détection de mouvement.
  • Un boîtier à code de vérification pour chacune de vos portes d’entrée.
  • Un système d’appel d’urgence transmis directement à la police.
  • Une application qui vous alerte en temps réel sur votre smartphone en cas d’intrusion.
  • La possibilité de consulter les images des caméras en temps réel depuis votre smartphone ou un ordinateur.

Il est évident que ces systèmes très développés sont les plus coûteux, mais ils peuvent vous protéger à tout moment.

Les caméras de sécurité avec application mobile

Elles se sont popularisées ces dernières années. Ces systèmes sont plus simples à mettre en place, et vous garantissent un haut niveau de sécurisation de votre logement.

Le fonctionnement est très simple : installez des caméras connectées chez vous, et vous pouvez enregistrer et consulter en temps réel les images depuis votre smartphone ou depuis n’importe quel ordinateur.

Même en cas de coupure de courant, interrompant le fonctionnement de votre box internet, les caméras restent connectées grâce à un canal de secours.

Un coffre-fort est un équipement indispensable

Optez pour un coffre encastrable, que vous pourrez cacher dans un mur. Les coffres à combinaison digitale sont particulièrement compliqués à ouvrir, en comparaison aux modèles à serrure, et vous ne risquerez pas de perdre la clé.

Si votre coffre est bien caché, solidement encastré dans un mur discret, et fermé par une combinaison difficile à trouver, les éventuels cambrioleurs ne seront pas capables d’ouvrir ou de vous voler votre coffre.

Transformer ses billets en or


Le liquide vous permet de rester en sécurité face à un dépôt de bilan de votre intermédiaire financier.

Cependant, en cas de faillite des banques françaises, ou dans le scénario d’une crise mondiale, l’argent liquide n’aura plus aucune valeur. Souvenez-vous que les billets ne sont rien de plus que du papier !

Observez la crise qui a lieu au Venezuela : c’est un bon exemple

L’hyper-inflation, l’instabilité et la crise politique ont fait perdre totalement la valeur du Bolivar. Tant et si bien, que récemment, des cambrioleurs ont dévalisé une banque pour en voler uniquement les ordinateurs !

Que faire si l’argent liquide n’a plus de valeur ?

L’or semble s’imposer comme le seul véritable refuge pour se protéger face à une crise financière.

Il est inutile d’acheter de gros lingots à 35 000 € pour assurer votre sécurité : les petites pièces et lingots seront plus faciles à revendre et à échanger.

L’histoire de l’or parle pour elle

Après tout, l’or a été (avec le troc) la seule monnaie mondiale et universelle que les êtres humains ont utilisé, depuis l’Antiquité jusqu’à l’invention de premier billet papier. Et il fallut attendre encore longtemps avant que le billet ne s’impose comme référence.

L’or, aujourd’hui, doit revenir sur le devant de la scène, la virtualisation et la spéculation extrême sur les richesses mondiales ayant atteint un paroxysme catastrophique.

Acheter des objets de valeur


Les objets de valeur peuvent aussi représenter une forme de sécurisation de vos économies pour garder de l’argent en dehors des banques.

Parmi les objets de valeur auxquels nous pensons en premier, les bijoux et les montres incarnent des placements stables, dont la valeur ne risque pas de dégringoler en cas de crise financière.

Un article qui peut aussi vous plaire : comment devenir milliardaire ?

Privilégiez les matériaux de valeur

Plutôt que de concentrer vos investissements dans des grandes marques de bijoux, préférez les modèles composés de matériaux précieux : l’or, les rubis et diamants véritables ne seront pas décotés en cas de crise économique.

Les objets auxquels on ne pense pas toujours

Il existe d’autres objets renfermant une valeur sûre, comme les équipements électroniques, et les pièces détachées de voitures, très convoitées lors de toutes les crises. L’inconvénient principal de ces objets est la place qu’ils prennent.

Faut-il acheter des œuvres d’arts ?

Attention, les œuvres d’art semblent avoir de la valeur, mais uniquement dans un environnement économique favorable, propice à la spéculation et à la recherche du luxe.

Ne vous précipitez pas sur n’importe quoi

Si vous craignez un véritable scénario catastrophe, notez bien que l’essence ne se conserve que 4 mois. Si vous souhaitez faire des réserves de carburant, il faudra ajouter un additif conservateur.

Ouvrir un compte à l’étranger : est-ce la solution ?


Si une banque d’un pays fait faillite, cela n’entraînera pas la chute d’autres établissements, notamment s’ils sont soumis à une réglementation financière différente.

Ouvrir un compte dans un autre pays est sans aucun doute le moyen le plus sûr de se mettre à l’abri d’une faillite de votre établissement français.

Si vous le faites, allez en dehors de la zone euro

Par souci de précaution prudente, évitez d’ouvrir un compte dans une banque de la zone euro : si la crise financière naît dans le système euro, il y a fort à parier que plusieurs banques de la zone monétaire soient affectées. Alors où aller ?

La Suisse est un exemple de sécurité financière imbattable

Le pays n’a pas le moins du monde été troublé par la crise économique de 2008, au contraire ! La Suisse a été rapidement un lieu de refuge de fortunes du monde entier. Il a diminué sa dette plus rapidement que jamais.

Si vous souhaitez pousser plus loin encore votre recherche de sécurité financière, l’or suisse reste un placement ultra-stable et donc sécurisé.

En effet, vous pourrez ouvrir un compte dans un établissement suisse proposant des coffres-forts, et y mettre à l’abri une valeur physique intemporelle et universelle.

Attention toutefois, le service d’un coffre-fort dans une banque inclut un forfait de gardiennage, et peut faire grimper la facture de vos frais bancaires.

Le scénario d’une faillite de banque suisse est très peu probable, et le pays a démontré avec brio qu’il était tout à fait capable de continuer à s’épanouir, alors même que les marchés et pays du monde entier étaient à l’agonie économique.

Petit tour d’horizon de la situation financière mondiale


La Banque Centrale Européenne a officiellement mis un terme à son programme de soutien de l’économie en fin d’année 2018.

Or, cette décision a provoqué des divergences flagrantes entre la croissance du marché américain et celle des marchés d’autres pays, notamment dans les pays en développement.

Le dollar en juge de paix

De plus, les tensions politiques entre les États-Unis et la Chine, se sont ajoutées aux conséquences de la ré-appréciation du dollar.

Alors que de nombreux pays émergents bénéficiaient de crédits à la croissance sous forme de créances en dollar, la ré-appréciation a eu le même effet qu’une augmentation brutale des taux d’intérêts.

Aujourd’hui, le montant des dettes de pays émergents à l’égard des États-Unis s’élève à plus de 3 7000 milliards de dollars, sans prendre en compte les dettes sous forme de contrats d’échange sur les monnaies…

Les moutons noirs

En Europe, le Brexit, la perte de confiance des états vis-à-vis de l’Union, la montée en puissance des nationalismes économiques et les fantômes toujours présents de la crise économique de 2008 nourrissent les instabilités du système financier occidental.

La perte de vitesse des marchés boursiers, les fragilités de l’Italie et le ralentissement économique de la Chine font planer le risque d’une chute de croissance de 7 à 10 % dans le meilleur des cas.

Les menaces

Le Fonds Monétaire International pointe du doigt le développement de plusieurs menaces qui pourraient « nuire considérablement à la croissance mondiale », telles que les guerres commerciales, le creusement des inégalités, ou encore le risque d’un Brexit sans accord, qui pourrait fragmenter le système monétaire européen.

Les dettes plombent l’économie

L’endettement global est à un niveau alarmant selon le FMI, dans le secteur public comme dans le privé.

Les politiques économiques mondiales se tiennent en équilibre sur un fonctionnement à la dette, et une simple erreur de calcul dans une tentative d’assouplissement de la réglementation bancaire pourrait engendrer une chute vertigineuse des marchés, entraînant les bourses, les banques, et tous les pays émergents.

Alors que l’avenir économique mondial semble s’assombrir de façon irrémédiable, il est primordial de tirer des leçons de la crise économique de 2008. Rechercher les solutions qui vous permettront de sécuriser votre argent est la première étape pour éviter de vous noyer dans le naufrage d’un système bancaire jouant avec le feu de la dette.

Prenez votre indépendance en main, et libérez-vous des chaînes d’une économie virtuelle et ultra-spéculative, avant que celle-ci ne vous entraîne avec elle dans son échec quasi-inévitable. Tenez-vous informé de l’actualité économique, et ne vous laissez pas attendrir par les discours des lobbyistes bancaires.

Discussion