Comment se faire des sous sans travailler (20 idées) : les meilleurs bons plans, combines et astuces des rentiers !

Comment se faire des sous sans travailler (20 idées) : les meilleurs bons plans, combines et astuces des rentiers !
4 (80%) 1 vote

Gagner beaucoup rapidement, tout le monde en rêve, mais pour se faire du fric facilement, il y a des trucs et astuces à connaître. Si le meilleur moyen de gagner des sous est d’économiser, cela ne permettra pas de toucher une rente mensuelle. A suivre, nos 20 idées et astuces pour devenir rentier sans investir.

Comment faire pour devenir rentier ?


Se faire des sous sans rien faire n’est pas donné à tout le monde. Ne plus travailler pour un patron est possible, à condition de connaître les bons plans pour cela, mais surtout de savoir les appliquer. Sachez tout de même qu’il y a un risque financier important à prendre quand on veut devenir rentier, et il est possible de tout perdre si vous gérez mal vos affaires.

Enfin, il faudra un capital de départ important, pas toujours à la portée du tout venant. Si vous vous sentez prêt pour l’aventure, vous pouvez lire les conseils qui vont suivre. Pour ceux qui préfèrent trouver du travail ou chercher un job : lire nos articles dédiés, l’argent ne tombe pas du ciel.

Les astuces pour gagner de l’argent en restant à la maison


Elles sont différentes et parfois ludiques, bref, il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses, même s’il faudra en combiner certaines pour s’assurer une rente mensuelle sans être obligé d’aller au boulot chaque jour.

Vendre en viager

Tout le monde ne peut pas vendre son appartement en viager. Seuls les propriétaires âgés de 70 ans et plus ont intérêt à le faire. L’idée est de continuer à habiter son appartement, mais d’en abandonner la propriété contre le versement d’une rente, agrémentée d’un bouquet (environ 20% du prix) au moment de la transaction. Une solution idéale quand on n’a pas d’héritiers, et une retraite trop petite pour pouvoir profiter de ses dernières années de validité.

Prendre une assurance vie

Il s’agit d’un produit financier à prendre sur le long terme, avec un versement important lors du départ, agrémenté d’autres dépôts selon vos possibilités pendant la durée de vie du contrat. L’avantage, c’est de pouvoir choisir entre un versement de tout le capital à l’échéance 8 ou 12 ans) ou une rente mensuelle, pratique quand on veut arrêter de travailler. 

devenir rentier

Par contre, ici, c’est la somme totale placée en assurance vie qui donnera le montant de la rente. Plus on place, et plus on récolte, c’est donnant donnant.

L’investissement locatif

Ce qui est bien avec un locataire, c’est que s’il est bon payeur, le loyer va tomber chaque mois. Mais cela ne sera considéré comme une rente que si le crédit est totalement fini de payer.

Vous pouvez choisir de mettre votre appartement en location meublé, ce qui vous permettra d’augmenter le loyer et de bénéficier de réductions fiscales. Si vous choisissez cette option, il faudra pouvoir vous occuper de votre logement, les locataires en meublé ne restant généralement pas très longtemps.

Les parts d’une SCPI pour les moins riches

part de SCPI

Si vous n’avez pas de quoi acheter un appartement tout de suite, pourquoi ne pas investir dans une SCPI, en achetant quelques parts, en fonction de ce que vous avez de côté. Vous ne serez pas propriétaire du bien immobilier, mais seulement actionnaire de la SCPI, celle-ci se chargeant de la gestion du bien au quotidien. Les SCPI peuvent concerner le résidentiel ou bien les bureaux, généralement plus rémunérateurs.

Le PEE : et si l’entreprise permettait de devenir rentier ?

Le plan d’épargne entreprise, on le remplie sans y penser quand on est au travail, si on est dans une bonne boîte. C’est l’entreprise qui investie dessus chaque année, en fonction de ses résultats et des accords qu’elle avec ses salariés, mais vous pouvez aussi compléter personnellement votre plan d’épargne.

En principe, on ne peut pas toucher à ce magot avant 5 ans, mais les exceptions pour un déblocage anticipée sont nombreuses, comme le mariage ou la naissance d’un enfant.

Acheter une forêt : quand l’écologie rime avec rentier (ou presque)

Mettre ses économies dans une forêt, c’est investir à long terme. Une forêt ne sera rentable qu’après au moins 10 ans de possession. Il faut savoir que plus vous achetez d’hectares, plus vous aurez la possibilité d’acheter à bon prix. Acheter des arbres, c’est aussi bénéficier d’une fiscalité avantageuse, notamment pour celui qui s’acquitte de l’ISF.

Le PERP : un plan pour améliorer le montant de sa retraite

Le plan d’épargne populaire peut être libéré à partir de ses 60 ans (ce qui peut encore être éloigné de l’âge légal de la retraite pour certains). Le montant qu’il est possible d’épargner chaque année pendant sa vie active dépend des impôts que vous payez chaque année. La bonne nouvelle, c’est que ces versements sont déductibles, mais ils entreront dans vos revenus quand vous les toucherez. Pour les entrepreneurs, il existe l’équivalent avec le plan entreprise Madelin.

Les panneaux publicitaires

louer un panneau publicitaire

Vous avez déjà du le voir dans les jardins des panneaux publicitaires posés là comme des verrues sur un pied mal lavé. La raison en est simple : cela rapporte des sous ! Jusqu’à 1500 euros chaque année pour les meilleurs emplacements. Par contre, en principe, en s’engage sur plusieurs années. Notre conseil : privilégiez un loyer variable si vous êtes en contre ville, les annonceurs se battant généralement pour ces emplacements de qualité.

Acheter des parts sociales d’une banque

Certaines banques proposent à leurs adhérents de de venir sociétaire. Pour un prix modique, il est possible d’acheter des parts et d’obtenir une rémunération annuelle, à ne pas confondre avec les dividendes versés pour les actions, cela n’a rien à voir.

Investir dans l’art

Certains ont fait des fortunes, en achetant des oeuvres d’artistes obscures (les premiers à croire dans Basquiat par exemple) et en les revendant plusieurs centaines de fois le prix d’achat. Mais acheter de l’art n’est pas réservé à tout le monde, il faut avoir le nez pour cela. Même chose pour cela qui souhaite investir dans des antiquités. Il faut être un spécialiste de la période en question pour ne pas se faire avoir ur le prix, et pour trouver les meilleurs deal.

L’intelligence récompensée : INPI

Une bonne idée ? Pensez à déposer votre brevet à l’INPI, histoire de ne pas vous faire piquer votre idée par plus malin ou plus rapide. Vous êtes propriétaire de votre brevet pour 20 ou 50 ans, en fonction de sa catégorie. Si vous céder vos droits à une autre entreprise, elle devra vous verser une redevance pour l’utilisation du brevet (montant à négocier en fonction de l’idée). Attention toutefois : le dépôt à l’INPI à un coût.

Les artistes qui déposent leurs oeuvres à la SACEM, à la SCAM ou à la société des auteurs reçoivent également des droits d’auteur à chaque fois que leur oeuvre est diffusée ou utilisée.

Vendre son électricité

Il n’y a pas qu’EDF qui peut gagner des sous avec l’énergie. Chaque français, qui dispose de place pour installer une éolienne ou des panneaux solaires peut revendre une partie de l’énergie ainsi dégagée. Quelques milliers d’euros chaque année, c’est toujours bon à prendre en temps de crise. L’éolienne est plus rémunératrice que les panneaux solaires.

Actions et obligations

Pour toucher des revenus réguliers, les obligations sont un bon moyen : des intérêts sont versés par l’organisme émetteur chaque année, et on récupère son capital à l’échéance. Le seul souci reste la rémunération : très faible à l’heure actuelle.

La bourse permet de gagner plus, mais aussi de tout perdre si les chose se passent mal. Le mieux reste d’investir dans des actions stables, qui permettent de toucher des dividendes chaque année. Certaines sociétés offrent aussi une action gratuite pour 10 achetées tous les 2 ans (c’est la cas de l’Air Liquide par exemple).

Les placements ou investissements auxquels on ne pense pas toujours

Il existe d’autres moyens. On peut louer son toit à un opérateur téléphonique, pour qu’il y dépose une antennes. Selon l’importance de l’antenne, la somme peut être rondelette. Attention toutefois aux conséquences pour la santé : on ne les connaît pas encore véritablement pour le moment.

Acheter un cheval et pourquoi pas ? On peut avoir son propre cheval de course, mais cela à un coût à l’achat plus un coût d’entretien annuel. Avec un peu moins de budget, et un peu moins de risques, on peut simplement acheter de sparts dans une écurie, la dernière expérience de groupe réussie étant celle de l’écurie RMC, reconduite cette année.

D’autres idées ? On peut aussi acheter du vin. Investir dans des grands crus ne se montrera rémunérateur que si on n’achète des très grandes bouteilles, l’étranger, et surtout la Chine en étant très friand. Il faut toutefois avoir les moyens de bien les conserver.

Même chose pour les voitures de collection. Les modèles les plus prisés se vendront à prix d’or auprès  des collectionneurs. Les bricoleurs pourront faire de bonnes affaires en achetant des voitures hors d’usage et en les remettant en l’état.

En définitive, se faire des sous sans travailler, c’est possible, à condition de ne pas mettre tout son épargne dans le même panier. Pensez à diversifier pour limiter les risques et peut-être multiplier les gains si tout se passe bien.

One Response

  1. Lucien

Discussion